Qatar Airways va installer la plus grande pièce imprimée en 3D pour un avion commercial

module de rideau de séparation imprimé par Diehl Aviation

Spécialiste de l’intégration des cabines et de l’avionique, l’allemand Diehl Aviation annonce avoir livré la plus grande pièce imprimée en 3D pour un avion de commercial. Le composant pouvant mesurer jusqu’à 1140 x 720 x 240 mm, est un module de rideau qui sépare les classes de sièges.

Cette nouvelle prouesse souligne encore un peu plus le changement qui est en train de s’opérer dans l’aérospatial. La fabrication additive est aujourd’hui plébiscitée par de nombreux acteurs du secteur. Précurseurs dans l’utilisation de cette technologie, les compagnies aériennes Emirates et Etihad Airways ont été les premiers à développer des pièces imprimées en 3D pour intérieurs d’avion.

Si les processus de qualification sont particulièrement longs et coûteux dans ce secteur, compagnies aériennes et constructeurs, ont compris l’avantage concurrentiel de cette technologie, que ce soit en terme de liberté géométrique, d’allégement des pièces ou de raccourcissement des délais de production.

Une fois de plus, le bénéficiaire de cette avancée est une compagnie du moyen-orient. Qatar Airways est en effet la première compagnie aérienne à utiliser à son bord un module de rideau de séparation de classe confort imprimé en 3D. Destinée à équiper un A350 XWB, la pièce polymère a été imprimée sur une résine ULTEM™ 9085 à l’aide du système FDM F900 de Stratasys.

A350 Qatar Airways

Curtain Comfort Heade

Développée en étroite collaboration avec Airbus, de la conception à la livraison, en passant par la qualification, la pièce à nécessité en tout 12 mois de développement. On apprend qu’à l’origine, le composant était fabriqué selon une technique de laminage polyester avec fibres de verre, un procédé fastidieux qui nécessitait l’utilisation d’un outillage en aluminium spécialisé et complexe. De ce fait l’ajout de fonctions dans le module, telles que l’intégration de canaux de câbles ou signalisation pour les issues de secours, représentait une difficulté supplémentaire.

L’utilisation de l’impression 3D a permis d’intégrer directement ses fonctions à la pièce. Les 12 parties qui la composent ont simplement besoin d’être collées pour être assemblées. L’autre avantage de ces pièces imprimées en 3D, réside dans le fait qu’elles nécessitent moins de réusinage et qu’elles peuvent être facilement enlevées pour des réparations ou des remplacements.

A la lumière de ces nombreux avantages, Diehl Aviation indique qu’à l’avenir les modules de rideau de séparation de l’A350 XWB seront uniquement fabriqués par impression 3D. La pièce est exposée en ce moment même sur le stand de Diehl Aviation au salon Aircraft Interiors Expo 2019 de Hambourg.

entête rideau