Au pays de Candy la cuisine devient facile

Avis aux becs sucrés et autres amateurs de confiseries, une imprimante 3D au nom évocateur de Candy devrait bientôt voir le jour. Derrière cette appellation au doux parfum d’enfance et de gourmandise se cache la start-up anglaise 3DVenture. Actuellement en cours de financement sur la plateforme de crowdfunding Kickstarter, cette imprimante 3D alimentaire au design minimaliste, se destine aussi bien aux professionnels qu’aux cuisines des particuliers. Candy peut imprimer sur des gâteaux ou des biscuits à partir de produits semi-solides tels que du chocolat, de la pâte d’amande ou encore de la pâte à sucre.

Pour ce faire, il suffit de dessiner vos propres créations via un logiciel 3D ou de récupérer un fichier 3D pour transmettre les données via une carte SD à insérer dans la machine. Pour les cuisiniers en herbe qui manqueraient d’inspiration, une douzaine de modèles sont déjà téléchargés sur la machine… Une fois le réservoir rempli avec l’ingrédient de votre choix vous pouvez soit placer le gâteau sur le plateau soit lancer directement l’impression pour la création de décorations.

imprimante patisserie

Le fondateur de 3dventure explique : «notre défi était de créer un produit de qualité professionnel suffisamment haut de gamme pour équiper un chef pâtissier et suffisamment intuitif et abordable pour équiper une cuisine familiale. Les parents et les enfants vont adorer, et les chefs vont être surpris par les possibilités offertes par cette imprimante. »

Candy n’est bien sûr pas la première imprimante du genre, en effet on connaissait déjà la Chocabyte, la ChefJet ou encore la Choc Creator de Choc Edge… Mais son petit gabarit et son petit prix annoncé à 450€ lui confère un statut beaucoup plus grand public que ses concurrentes.

« Nous ne sommes pas les premiers à penser à faire une imprimante 3D alimentaire, mais nous sommes les premiers à la rendre vraiment accessible… »

« Nous ne sommes pas les premiers à penser à faire une imprimante 3D alimentaire, mais nous sommes les premiers à la rendre vraiment accessible comme un produit de consommation », explique le PDG et fondateur Razvan Creanga. « Le concept de l’impression 3D en général est nouveau, tout le monde expérimente encore cette technologie… C’est pourquoi aller d’abord vers la conception de confiseries semblait être un point d’entrée logique dans le domaine de l’alimentaire, en raison de son aspect très créatif. »

déco

Avec déjà plus de 4000 £ récoltés en 24h sur kickstarter, 3Dventure semble être en bonne voie pour transformer l’essai et atteindre l’objectif de 60 000 £. Si le projet vous intéresse vous pouvez recevoir la Candy à un extrudeur pour 299 £ (soit 373 €) ou le modèle à 2 extrudeurs pour 479 £ (598 €.) Ces têtes d’extrusions qui peuvent s’adapter à la plupart des imprimantes 3d personnelles pourront également être achetées à part.

D’autres articles relatifs à l’impression 3D alimentaire

Chefjet, une imprimante 3D à confiseries