Desktop Metal débarque en Europe avec son imprimante 3D « Studio System »

frittage d'une impression 3D métallique de Desktop Metal

Desktop Metal vient d’annoncer les premières expéditions de son imprimante 3D métal Studio System à ses clients et revendeurs européens. Au total ce sont pas moins de 85 partenaires commerciaux et revendeurs répartis dans 48 pays, qui assurent désormais sa distribution dans le monde, dont Kreos et Cadvision pour la France. Cette annonce indique que les commandes en Europe seront exécutées « dans un délai de huit semaines ou plus tôt ».

L’imprimante Studio System, qui a fait l’objet d’améliorations annoncées l’automne dernier sous le nom de Studio System+, a été conçue pour le prototypage fonctionnel et la production à faible volume. Le modèle Production System, pour l’heure uniquement disponible pour quelques entreprises partenaires aux Etats-Unis, vise quant à elle la production de masse. Avec ce système il serait possible d’imprimer 20 000 charnières de 12 x 5 x 6 mm en seulement 4 heures.

Considéré comme le premier système d’impression 3D métal de bureau, la Studio System permet de produire des pièces avec un coût par pièce dix fois moins cher que les solutions classiques. Sa technologie à dépôt de matière Bound Metal Deposition (BMD) est également moins contraignante que les technologies existantes à fusion laser sur lit de poudre. Elle ne nécessite ni ventilation externe, ni protection respiratoire pour le technicien. Il n’est pas non plus nécessaire d’avoir recours à l’usinage ou à l’électro-érosion pour retirer les supports. Comme ils ne sont pas soudés aux pièces, ils peuvent être simplement enlevés à la main.

S’agissant d’un système basé sur le MIM (Metal Injection Modeling), la Studio System est livrée avec un four de frittage et un poste de déliantage. L’ensemble vendu pour environ 120 000 $, inclut des matériaux (gaz, liquide de détachage, filtres, plateaux d’impression 3D), l’installation et la formation, ainsi qu’une garantie d’un an de maintenance.

10 000 pièces métalliques imprimées dans le monde

imprimante 3D métal Studio System de Desktop Metal

« Studio System est désormais certifié CE pour la compatibilité internationale et va être installé chez des clients à travers toute l’Europe, notamment en France, en Allemagne, en Grèce, en Italie, au Portugal, en Espagne, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni. » commente Desktop Metal.

« Afin d’anticiper sur cette expansion internationale, Desktop Metal a formé depuis plus d’un an un groupe exclusif de clients stratégiques jouant le rôle d’évaluateurs de la phase pilote de ses technologies. Ces partenaires stratégiques sont à la base des commentaires d’utilisateurs fournis sur les pièces de référence, les matériaux, la formation et l’utilisation du système. Les clients internationaux de Studio System proviennent de divers secteurs, comme l’automobile. »

Selon Desktop Metal, sa Studio System aurait déjà permis d’imprimer plus de 10 000 pièces métalliques dans le monde. Les applications concernent diverses applications, notamment le prototypage fonctionnel de pistons d’amortisseur, de gabarits de montage, d’effecteurs de robotique, de montages de smartphone, d’outils pour inserts de moules, ou encore des supports de moteur.

Dans certains cas, le Studio System aurait permis d’économiser jusqu’à 90% des coûts de l’usinage et du SLM, et de produire des pièces en quelques jours contre plusieurs semaines en temps normal. Les premiers clients européens s’appellent BMW Group (Allemagne), EGIBIDE et Centro Avanzado de Fabricación (Espagne), Additive Italia (Italie), Weir Group à Sheffield (Royaume-Uni), Jade Groupe (Portugal) et BAZIGOS (Grèce).

pièces métalliques imprimées sur une Studio System