Le marché mondial de l’impression 3D estimé à 23 milliards de dollars en 2022

marché impression 3d 2022

Les derniers chiffres publiés par le cabinet d’étude américain IDC viennent une nouvelle fois confirmer la bonne santé du marché de l’impression 3D. Dans son dernier rapport semestriel, l’International Data Corporation nous apprend comment les dépenses mondiales liées à cette technologie devraient croître de 18,4 % par an pour atteindre les 14 milliards en 2019 et 23 milliards en 2022.

Selon l’étude intitulée « Worldwide Semiannual 3D Printing Spending Guide », les imprimantes 3D et les matériaux représenteraient à eux seuls les deux tiers des dépenses mondiales, soit respectivement 7,8 milliards et 8 milliards de dollars en 2022.

« IDC s’attend à ce que les revenus des matériaux dépassent ceux des logiciels »

Sur la troisième marche du podium, on retrouve les dépenses liées aux services d’impression 3D qui pourraient atteindre les 4,8 milliards de dollars sur la même période. Les achats de logiciels progresseront en revanche plus lentement que l’ensemble du marché, avec un taux de croissance sur cinq ans de 16,7%. « Le développement de certains de ces nouveaux matériaux est essentiel, car il augmente à la fois l’adoption et l’utilisation. Commente le cabinet d’étude. « Au cours de la période de prévision, IDC s’attend à ce que les revenus des matériaux dépassent ceux des logiciels. »

applications impression 3d

« la gamme étendue de matériaux disponibles continuent permettra une adoption plus large de l’impression 3D »

Dans la lignée du dernier rapport publié par Sculpteo selon lequel le prototypage représentait encore l’essentiel des applications, les prototypes, les pièces de rechange et de réparation constitueront les principaux cas d’utilisation de l’impression 3D avec près de 45 % des dépenses mondiales en 2019. Les dispositifs dentaires et médicaux tels que les prothèses et les implants, mais également le bioprinting, représenteront 21 % des dépenses mondiales de l’impression 3D dans les 4 prochaines années.

« L’émergence d’imprimantes 3D plus rapides, les configurations de production et la gamme étendue de matériaux disponibles pour les systèmes d’impression 3D permettra une adoption plus large de l’impression 3D dans nombreux secteurs », a déclaré Tim Greene, directeur de recherche chez IDC.

Le rapport identifie également les zones géographiques les plus propices à cette technologie. Sans surprise les Etats-Unis arrivent ainsi en tête des dépenses avec 5,4 milliards de dollars, suivis par l’Europe occidentale à 4,0 milliards de dollars. À elles seules, ces deux régions assureront près des deux tiers du chiffre d’affaires mondial, devant la Chine avec plus de 1,9 milliard de dollars. Retrouvez l’intégralité de l’étude sur le site officiel de l’IDC.