Une mâchoire imprimée en 3D extrêmement réaliste

Avec la bijouterie, la dentisterie fait partie aujourd’hui des secteurs d’activité qui emploie le plus l’impression 3D. Guides chirurgicaux, modèles, couronnes provisoires ou encore implants… Les applications sont réelles et multiples dans ce domaine. Une tendance qui s’accentue d’année en année tant cette technologie se spécialise et se perfectionne. Fort de ce plébiscite, le constructeur américain Stratasys vient de dévoiler l’Objet260 Dental Selection, une nouvelle imprimante 3D capable de reproduire des modèles dentaires très réalistes. Présenté lors du salon international d’odontologie de Cologne en Allemagne, ce modèle fonctionne selon la technologie triple jet. Un procédé qui s’appuie sur la photopolymérisation, consistant à projeter de fines gouttelettes de résine sur une plateforme, durcies instantanément par à une lumière ultraviolette. Comme son nom l’indique, la technologie triple jet à l’avantage de pouvoir combiner des gouttelettes de trois matières de bases différentes, permettant ainsi d’imprimer des pièces avec des combinaisons quasi illimitées de couleurs et de matériaux.

Capable d’imprimer en une seule fois une pièce multimatériaux, l’Objet260 Dental Selection posède également une finition très élevée (16 microns). Un atout et un progrès considérable pour les professionnels du secteur. Parmi les premiers convertis, Stefan Remplbauer directeur général de 3DMedicalPrint, une société autrichienne qui créé des modèles à usage médical : «Nous utilisons l’imprimante l’Objet260 Dental Selection pour produire des modèles gingivaux et un tas d’autres modèles qu’il n’était pas possible de fabriquer avant. Jamais nous n’avons vu des modèles dentaires imprimés en 3D aussi ressemblants. Qu’ils soient techniciens dentaires, dentistes ou chirurgiens, les premières réactions de nos clients ont été extrêmement positives. Cela va certainement aider 3DMedicalPrint à se distinguer de ses concurrents « .

L’Objet260 inclus dans son arsenal de consommables, toute la gamme de matériaux dentaire Polyjet (120 environ), à laquelle il faut rajouter 10 matériaux spéciaux permettant de reproduire de manière très réaliste dents et gencives par exemple. Les impressions peuvent se faire directement à partir d’un scan TVFC (CBCT Scan), technologie d’imagerie 3D dernier cri qui permet d’obtenir des images précises de l’architecture osseuse et des structures anatomiques.

Compatible avec Window 7 et 8, l’Objet260 Dental  Selection possède un volume d’impression de 255 x 252 x 200 mm. Côté encombrement, l’appareil mesure 870 x 735 x 1200 mm pour 264kg à la balance.

icone_aquelprix_final

  • Si pour le moment aucun prix n’a encore filtré, l’imprimante devrait être commercialisée autour des 90 000 $.