Stratasys dévoile une nouvelle imprimante 3D dentaire

Objet30 dental prime

Stratasys, leader mondial de l’impression 3D, a dévoilé sa toute dernière imprimante 3D dentaire. Appelée Objet30 Dental Prime, ce nouveau modèle vient s’ajouter aux 4 machines du fabricant américain destinées à la dentisterie. Tout aussi compacte que l’Objet30 OrthoDesk (82,5 x 62 x 59 cm), cette imprimante offre une plus grande polyvalence avec des paramétrages encore plus avancés. Un mode haute vitesse permet à l’utilisateur d’imprimer rapidement ses pièces, tout en conservant une bonne finition avec des épaisseurs de couches de 28 microns. Pour les pièces nécessitant un plus haut degré de finition comme des modèles de bridges ou de couronnes par exemple, un mode haute qualité permet de descendre jusqu’à 16 microns. Avec ces deux modes d’impression, les petits laboratoires peuvent ainsi produire un large éventail de modèles dentaires et d’orthodontie, tout en réduisant leur coût grâce à un délai de livraison raccourci et une productivité accrue.

Stratasys a évoqué un certain nombre d’applications possibles avec ce modèle à savoir la fabrication :

– de modèles de couronnes et de bridges
– de gouttières transparentes
– de modèles de moulages pour des pièces amovibles
– de guides chirurgicaux

guide chirurgical

Guide chirurgical

Côté matériaux la Dental Prime imprime à partir des mêmes consommables que l’Orthodesk :

Le  MED610, un matériau bio-compatible transparent médicalement approuvé pour un placement temporaire dans la bouche.

Le VeroDentPlus (MED690), un matériau beige foncé d’une grande résistance, offrant une finition très élevée et une excellente précision.

Le VeroGlaze MED620) un matériau opaque avec des nuances de couleur, idéal pour les facettes et les modèles en cire. Il est médicalement approuvé pour un placement temporaire dans la bouche (jusqu’à 24 h).

L’Objet30 Dental Prime fonctionne à partir de la technologie PolyJet qui est une technique de photopolymérisation. L’imprimante 3D injecte de fines gouttelettes de photopolymères durcies instantanément grâce à un rayon UV. Lorsque la pièce comporte des parties surélevées ou complexes, un matériau de support amovible de type gel est injecté durant l’impression. Celui-ci est ensuite retiré à la main ou dissous dans l’eau.