Cura 4.1 : Ultimaker lance la dernière version de son logiciel d’impression 3D

logiciel Ultimaker 4.1

Ultimaker continue de truster l’actualité de l’impression 3D. Quelques jours après l’annonce de son déménagement et refonte de son image de marque, le fabricant néerlandais a officialisé le lancement de son dernier logiciel d’impression 3D Cura 4.1. Cette nouvelle version inclut plusieurs améliorations des outils existants et quelques innovations relatifs au cloud, matériaux et modèles de support.

Véritable pionnier de l’impression 3D grand public, Ultimaker s’est imposé en quelques années comme l’une des références du logiciel de slicing et de gestion d’impression 3D. Ultimaker Cura, anciennement Cura, est un logiciel de tranchage qui doit son succès à sa simplicité et sa facilité d’utilisation. Son caractère open source mais aussi sa capacité à intégrer aujourd’hui d’autres logiciels CAO et d’ingénierie, permettent à d’autres fabricants de l’adopter comme standard pour leurs propres machines. Aujourd’hui la plupart des marques d’imprimantes 3D de bureau sont livrées avec des versions personnalisées de Cura. Cette adaptabilité en fait l’un des logiciels d’impression 3D les plus utilisés dans le monde. Ils seraient à ce jour plus d’un million d’utilisateurs.

Pour la petite histoire il s’agit d’un ingénieur néerlandais du nom de David Braam qui a créé le firmware en 2013. Déçu par le logiciel qui accompagnait l’imprimante 3D Ultimaker qu’il venait d’acheter, celui-ci s’était mis en quête d’en développer un plus performant. C’est ainsi que naîtra la première version de Cura. Quelques semaines plus tard David Braam était embauché par Ultimaker pour assurer la maintenance du logiciel.

Une nouvelle fonction pour ajouter des brims au prime tower

Illustration de la nouvelle fonction permettant d’ajouter des brims au prime tower

Chaque nouvelle version de Cura répond à une évolution : des nouveaux profils, des améliorations sur les fonctions de découpage ou encore de nouvelles interfaces. Ainsi la version 3.0 aura été marquée par l’introduction d’une fonctionnalité de plugin, tandis que Cura 3.2 a apporté un nouvel outil permettant d’adapter les épaisseurs de couche selon la géométrie du modèle.

Pour la version Cura 4.0 sortie en mars dernier, des modifications importantes ont été apportées à l’interface utilisateur. Afin de prendre en charge les fonctionnalités des plug-ins, un système d’évaluation par étoiles a été intégré pour permettre aux utilisateurs de les évaluer. Une fonctionnalité de sauvegarde dans le cloud a également été ajoutée, de même que la prise en charge d’un plus grand nombre d’imprimantes tierces.

Sans être révolutionnaire, la dernière version 4.1 inclut plusieurs nouveautés intéressantes, comme des « panneaux glissables » dans son interface. Au besoin l’utilisateur pourra ainsi faire glisser son panneau de paramètres hors du menu et le placer sur le côté de l’écran.

L’autre nouveauté qui va intéresser beaucoup makers, est une fonction qui permet d’ajouter des brims au prime tower. Pour les plus néophytes rappelons que ce nom désigne ces petites structures en forme de tour qui permettent de purger une buse pour les impressions bi-matériau ou bi-couleur. S’agissant de structures très minces, les prime tower sont particulièrement sujet au phénomène de warping. Cela devient encore plus problématique pour les pièces de grandes tailles qui engendrent des structures de purges très hautes, par conséquent plus fragiles. En ajoutant ces rebords de soutien autour du prime, les risques de décollement seront beaucoup plus limités.

Une structure de support « gyroïde » permettant une dissolution plus rapide

Nouveau modèle de support « gyroïde »

L’autre fonction qui attire l’attention est un nouveau modèle de support appelé « gyroïde ». Sa géométrie particulière en forme de vagues, plus propice à l’écoulement du liquide, permet une dissolution plus rapide dans l’eau. Pour les habitués de l’Ultimaker Breakway ou tout autre matériau de support non soluble dans l’eau, cela le rend également plus facile à saisir au moment du retrait.

Pour les utilisateurs travaillant avec plusieurs imprimantes 3D Ultimaker – le plus souvent des professionnels – Ultimaker propose désormais un Cloud permettant de s’affranchir du réseau local. Avec Cura 4.1 il est désormais possible de rechercher toutes les imprimantes 3D déjà ajoutées au compte sur le cloud et les ajouter à la liste de gestion. En raison de l’architecture réseau de certaines entreprises, les machines auxquelles il fallait accéder pouvaient parfois se trouver à l’extérieur du réseau local.

La dernière nouveauté du logiciel porte sur les matériaux. Une marketplace a été ajoutée à l’interface pour diriger l’utilisateur vers les fournisseurs dédiés. Les profils d’impression affichent désormais un lien direct qui vous permet d’acheter facilement les filaments dont vous avez besoin.

Compatible avec Windows, Mac OS et Linux Ultimaker Cura 4.1 est d’ores et déjà téléchargeable gratuitement. Pour les nostalgiques de l’interface 3.6 il est possible de revenir en arrière en installant le plugin «Sidebar GUI».

Notifications matériaux dans la Marketplace