Mimaki lance une version compacte de son imprimante 3D aux 10 millions de couleurs

impression 3d couleur réalisée avec la 3DUJ-2207

Constructeur japonais réputé pour ses imprimantes à jet d’encre et ses systèmes de découpe, Mimaki s’est rapidement imposé comme l’une des références de l’impression 3D couleur. L’explication tient dans son imprimante 3D industrielle 3DUJ-553 capable de créer des pièces avec 10 millions de couleurs. Depuis sa sortie en 2017, de nombreux professionnels du design ont adopté sa technologie à jet de matière pour créer des prototypes réalistes.

Après le lancement d’une version grand format plus tôt cette année, Mimaki a développé une petite sœur plus compacte dans le but de rendre sa technologie plus accessible. Baptisée 3DUJ-2207, la machine reprend un grand nombre des caractéristiques qui ont fait le succès de sa prédécesseure.

Sa capacité à imprimer 10 millions de couleurs reste inchangée, tout comme la possibilité de travailler avec plusieurs matériaux aux propriétés différentes au sein d’une même pièce. De nombreuses combinaisons s’offrent en effet à l’utilisateur qui peut incorporer différents degrés de translucidité, jouer précisément sur la définition des gouttelettes de couleur, ou choisir parmi trois tailles de points afin de minimiser la granularité.

Mimaki affirme par ailleurs, photo à l’appui (voir ci-dessous), que l’expression des couleurs obtenue avec sa technologie est deux fois plus grande que celle des méthodes de fabrication sur lit de poudre.

« …nous avons créé une solution innovante et inspirée qui réunit fonctionnalité et design, à un prix abordable »

imprimante 3D couleur 3DUJ-2207

Mimaki indique néanmoins avoir ajouté quelques fonctionnalités supplémentaires, notamment une résine transparente qui peut être utilisée seule ou mélangée avec des couleurs pour atteindre différents niveaux de transparence. Bien sûr, pour que son imprimante s’intègre dans les environnements de bureau, le constructeur japonais a dû considérablement réduire son encombrement, faisant passer celui-ci de 2,250 × 1,500 × 1,550 m à 1,355 × 1,290 × 856 m. Son volume de fabrication reste malgré tout honorable, celui-ci permettant l’impression de pièces mesurant jusqu’à 203 x 203 x 76 mm. À titre de comparaison, la plus petite imprimante couleur de Stratasys, la J55, dispose d’un volume de 140 x 200 x 190 mm, et la J826, un volume de 255 x 252 x 200 mm.

Enfin, s’agissant d’une imprimante vouée à fonctionner dans des espaces de travail plus petits et fréquentés, le constructeur japonais a fait une machine plus silencieuse. Un système désodorisant a même été ajouté en option pour minimiser les principales gênes souvent associées aux émissions pendant l’impression 3D.

Danna Drion, responsable marketing senior chez Mimaki Europe conclut : « En associant notre expertise technologique à notre longue expérience du secteur et à nos connaissances approfondies du marché, nous avons créé une solution innovante et inspirée qui réunit fonctionnalité et design, à un prix abordable, afin de changer la donne pour de nombreux créateurs. Nous nous réjouissons d’ouvrir tout un monde de nouvelles possibilités aux concepteurs et aux développeurs de produits pour qui le concept d’impression 3D couleur haute définition était souvent hors de portée. »

Officialisée à l’occasion du salon virtuel Formnext Connect, la nouvelle imprimante 3D 3DUJ-2207 de Mimaki sera mise en vente à partir de janvier 2021. Si aucun prix n’a été filtré, on imagine qu’il pourrait se rapprocher de celui de la J55 de Stratasys vendue près de 100 000 $.

comparaison impression 3d couleur

Comparaison entre la technologie à jet de matière de Mimaki et les imprimantes à jet de liant sur lit de poudre