StarCraft : une costumière reproduit l’armure de Nova Terra par impression 3D

costume cosplay de StarCraft fabriqué par impression 3D

Forte de sa démocratisation grandissante, l’impression 3D s’illustre aujourd’hui à travers un très grand nombre d’applications, notamment pour la réalisation d’accessoires et de costumes de jeux vidéos. A l’image de ce phénomène, une certaine Natasha Spokish a fait appel à cette technologie pour fabriquer un cosplay tout à fait étonnant.

Accessoiriste-costumière, mais aussi passionnée de jeux vidéos, cette jeune fille de 22 ans, a passé plus de 500 heures soit 21 jours, à reproduire l’armure complète de Nova Terra, la célèbre héroïne de StarCraft. S’appuyant sur un scan complet de son corps réalisé à l’occasion du Comic Con de New York, Natasha Spokish a entamé un long et fastidieux travail de modélisation.

Les différentes pièces composant le costume ont été désignées sur le logiciel Blender, puis imprimées sur une imprimante 3D Taz 4 LulzBot, sur filament PLA. Pour la finition, les pièces ont été lissées avec une résine époxy (XTC-3D), puis poncées avec un papier de verre.

Un costume équipé de LED et décoré par impression hydrographique

modèle nova terra

pièces starcraft

led nova terra

N’oubliant aucun détail, Natasha Spokish a également installé plusieurs LED sur son costume et ajouté des motifs grâce à une méthode de transfert appelée impression hydrographique. Ce procédé utilise un film hydrosoluble contenant les motifs imprimés, qui une fois dissous dans l’eau laisse l’encre à la surface. Lorsque l’objet est plongé dans l’eau, l’encre est alors transférée sur sa surface, laissant apparaitre les motifs (voir vidéo ci-dessous). Pour parfaire la ressemblance, Natasha a revêtu une perruque blonde et une combinaison spandex grise.

Les possibilités offertes par l’impression 3D en terme de reproduction et de personnalisation, répond parfaitement aux besoins des amateurs de cosplay et de déguisement en général. Une imprimante 3D grand public de quelques centaines d’euros permet déjà de réaliser un grand nombre de pièces, qui plus est, sur-mesure et articulées.

Le réalisme atteint par certains costumes et accessoires de particuliers, montre à quel point l’impression 3D est en train de démocratiser une discipline jusqu’alors réservée à des makers chevronnés ou des professionnels du cinéma. Elle touche également aux produits dérivés, comme les goodies et les figurines de nos héros de film et de jeux vidéo préférés.

 

  • Natasha Spokish a dépensé environ pour 400 $ de matériaux. L’imprimante 3D utilisée (Taz 4) coûte 1950 €.

Articles relatifs à l’impression 3D appliquée au cosplay

Star Wars : imprimez en 3D votre sabre laser
Quand l’impression 3D transforme le fauteuil roulant d’un adolescent en vaisseau Star Wars
Le sabre laser du dernier Star Wars imprimé en 3D
Grâce à l’impression 3D il reproduit le Speeder Bike de Star Wars pour sa fille