Des étudiants américains fabriquent une imprimante 3D à glace

faire de la glace avec une imprimante 3d

Si l’impression 3D rivalise toujours plus d’inventivité notamment dans le domaine de l’agroalimentaire, certains repoussent encore plus loin ses limites. Après les biscuits Oreo, le chocolat ou encore les bonbons imprimés en 3D, des étudiants du célèbre MIT ont profité de l’été pour dévoiler une imprimante 3D à glace. Dénommés Kyle Hounsell, Kristine Bunker et David, ces trois élèves ont conçu dans le cadre de leur projet semestriel, une machine hybride fabriquée à partir d’une imprimante 3D Solidoodle et d’une sorbetière Cuisinart.

Pour maintenir la préparation à une température suffisamment basse, la Solidoodle est installée dans un petit frigo, puis reliée à une sorbetière pour produire de la glace. Fonctionnant sur un procédé similaire au FDM, c’est-à-dire par superposition de couches par extrusion, du nitrogène liquide permet de durcir la glace  pour la rendre extrudable. La buse d’origine a été remplacée par une tête à plus gros diamètre pour imprimer de plus grosses épaisseurs de couches (3mm) pour une vitesse d’impression supérieur soit 1,6cm/s.

Si comme en témoignent les photos les premiers résultats ne sont pas encore très convaincants, la commercialisation de la machine n’est pas l’objectif premier des trois étudiants. Ce projet vise surtout à encourager les plus jeunes à s’intéresser aux nouvelles technologies, à créer et entreprendre.


JE PARTAGE !
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn