Un vol de médicaments dissimulé grâce à l’impression 3D

Bien que l’impression 3D soit porteuse de nombreux bienfaits, son développement galopant représente aussi un sérieux défi pour les autorités. En effet sa capacité de reproduction soulève de nombreuses problématiques aussi bien en terme de propriété intellectuelle que de sécurité. La dernière controverse du genre nous est rapportée par une circulaire de SPEDLOGSWISS (l’association Suisse des transitaires et des entreprises de logistique), selon laquelle des trafiquants ont réussi à dissimuler un vol de conteneur grâce à l’impression 3D. Le conteneur de médicament bien qu’en apparence intact, avait en fait été forcé et volé d’une bonne partie de sa cargaison.

« Les avantages de cette technologie ont déjà été découverts par le crime organisé »

Après une analyse minutieuse, les enquêteurs ont découvert que les scellés de sécurité avaient été remplacés par des contrefaçons imprimées en 3D. « Les avantages de cette technologie ont déjà été découverts par le crime organisé. » A déclaré Spedlogswiss. « Certaines imprimantes 3D peuvent fabriquer de faux scellés en moins de 10 minutes. »

faux scellés

A gauche les scellés originaux – à droite les contrefaçons

Numérotés, les scellés servent à la protection anti-infraction des portes des conteneurs et permettent une traçabilité entre l’expéditeur et le destinataire. Les contrefaçons étaient si fidèles aux originaux, qu’elles reprenaient même les numéros d’identification.

Les médicaments représentent un trafic très lucratif pour les organisations criminelles qui les revendent sur des circuits légaux ou illégaux. Les emballages sont même récupérés pour y insérer de faux médicaments. Si la détection rapide des vols permet habituellement de retirer les lots concernés dans les meilleurs délais, ce genre de contrefaçons ne facilite pas la tâche des autorités qui peinent déjà à enrayer un trafic en plein essor.

Les faux médicaments génèrent une manne de 75 milliards de dollars par an, soit 25 fois plus que la drogue. 15% des médicaments en circulation dans le monde sont des contrefaçons, un fléau qui n’épargne aucun pays et qui pose de réels problèmes de santé publique.

Articles relatifs à la contrefaçon

Que dit la loi sur l’impression 3D ?
Une société suisse imagine une clef imprimée en 3D impossible à copier
François Cornut-Gentille alerte sur les dangers de l’impression 3D
Un remède à la contrefaçon
Des chercheurs piratent une imprimante 3D avec un smartphone

JE PARTAGE !
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn