Apis Cor participe à un concours de la NASA pour imprimer des habitats en 3D sur Mars

concours impression 3d d'habitats sur Mars

Alors que les projets et réalisations de logements par impression 3D se multiplient sur la planète bleue, la NASA qui considère de plus en plus la possibilité d’habiter un jour sur Mars, porte un œil de plus en plus attentif à cette technologie. Preuve de cet engouement, la célèbre agence spatiale américaine a imaginé un concours intitulé « 3D Printed Habitat Challenge » visant à construire un habitat humain approprié sur Mars, en s’appuyant sur les capacités de l’impression 3D. L’entreprise russe de construction 3D Apis Cor et les studios d’architecture SEArch + ont récemment annoncé leur participation à ce concours.

Si Mars est considérée comme l’une des exoplanètes les plus habitables de notre système solaire, de nombreux défis restent à relever pour que l’Homme puisse un jour s’y installer. De la livraison des matériaux de construction à la création d’un habitat convenable pour l’Homme, des centaines de tâches doivent en effet être résolues.

L’impression 3D est considérée comme l’une des méthodes de construction les plus à même de répondre à ces défis. Outre sa faculté à réaliser quasiment n’importe quelle forme géométrique et donc d’intégrer parfaitement une construction à son environnement, il serait également possible d’imprimer directement sur place à partir de matériaux locaux. Un avantage considérable par apport aux techniques traditionnelles quand le coût de mise en orbite pour 1 kilogramme s’élève à environ 20 000 $.

« Nous avons déjà une expérience réussie de l’impression de maisons sur Terre »

Dès lors, la possibilité de construire un habitat en utilisant des matériaux récupérés sur place, et/ou combinés avec des déchets issus de la mission, serait un avantage considérable. Si la technologie développée par APIS Cor laisse dubitatif sur certains aspects, notamment sur sa capacité à imprimer une « maison » en seulement 24 h, le fondateur fondateur et CEO d’Apis Cor Nikita Cheniuntai ne cache pas ses ambitions : « La solution présentée par Apis Cor répond à la plupart des exigences de la concurrence. De nos jours, nous travaillons simultanément dans deux directions: développer une nouvelle solution pour imprimer des structures horizontales et des mélanges de construction spéciaux pour eux. Nous avons déjà une expérience réussie de l’impression de maisons sur Terre – l’année dernière, nous avons imprimé la première maison en Russie et nous voulons aller de l’avant. La compétition de la NASA offre de belles opportunités pour nous. Ce n’est pas seulement une rencontre avec des personnes partageant les mêmes idées ou le partage de connaissances et d’idées. C’est une chance d’appliquer notre expérience en dehors de la planète et de contribuer à la mise en œuvre de la mission de développement de Mars. »

Succédant à deux premières épreuves, l’une en 2015 consacrée au design puis une autre en 2017 à la technologie des combinaisons entre matériaux apportés et roche locale, la troisième phase du concours 3D Printed Habitat Challenge porte sur la fabrication effective d’habitats par fabrication additive. Plusieurs grands noms de la construction sont associés à ce concours parmi lesquels Caterpillar, Brick and Lortar Ventures ou encore Bechtel. Le calendrier et règlement sont disponibles ici.