Format .3MF, le consortium accueil 4 nouveaux membres


Le 3 mai dernier, Microsoft profitait d’une conférence à San Francisco pour annoncer un nouveau format de fichier 3D baptisé .3MF. Destiné à résoudre les problèmes majeurs observés chez les formats actuels (STL, Obj…), ce format d’impression 3D aurait l’avantage d’être plus complet et polyvalent. Alors qu’un consortium du même nom composé de 7 acteurs majeurs du numérique avait été créé pour porter ce projet, 4 nouveaux poids lourds sont venu grossir ses rangs. En effet Materialise (service d’impression 3D), Siemens PLM Software (éditeur de logiciels) et les fabricants américains d’imprimantes 3D Stratasys et 3D Systems ont rejoint le consortium, signe d’une véritable dynamique derrière ce projet. «L’ajout de 3D Systems, Materialise, Siemens PLM Software et Stratasys à nos membres se classe démontre encore la dynamique de l’industrie importante derrière l’adoption de 3MF. En participant au Consortium 3MF, nos nouveaux membres feront en sorte que leurs clients obtiennent toutes les fonctionnalités avancées et des gains de productivité de la spécification 3MF. Nous leur souhaitons la bienvenue et nous nous réjouissons de leur contribution « . A commenté Adrian Lannin, directeur exécutif du Consortium.

Conçu pour être un format de fabrication additive, le format .3MF sera suffisamment complet pour contenir toutes les informations d’un modèle comme la texture, la matière ou la couleur, ce dont n’est pas capable aujourd’hui le format .stl. Le principal défi consiste donc d’une part à le rendre compatible avec la majorité des logiciels, mais aussi à le diffuser et promouvoir auprès des utilisateurs. Shapeway qui l’année dernière avait essayé de lancer tout seul un format similaire baptisé SVX, s’y était d’ailleurs cassé les dents. Etant donné la qualité des membres composants ce consortium, la majorité d’entres eux étant par ailleurs éditeurs de logiciel, le format .3MF à lui toutes les chances de s’imposer dans les années à venir.