Cura Connect : Ultimaker lance un logiciel pour gérer plusieurs imprimantes 3D à la fois

logiciel Cura Connect d'Ultimaker

Le fabricant néerlandais d’imprimantes 3D Ultimaker, vient de lancer son nouveau logiciel Cura Connect. Dévoilée à l’occasion du dernier TCT Show, cette solution logicielle proposée avec CURA 3.0, est un outil de gestion permettant de contrôler plusieurs imprimantes 3D Ultimaker 3 à partir d’une seule interface. Optimisé pour 1 à 15 personnes utilisant entre 1 à 5 imprimantes 3D, il permet de gérer ses impressions 3D en un seul endroit, planifier et surveiller plusieurs travaux sur plusieurs imprimantes 3D.

Créer pour rationaliser le flux de travail et faciliter la production en continue, Cura Connect répartit les tâches d’impression entre les imprimantes 3D. Ainsi lorsqu’une machine est occupée, les travaux d’impression sont mis en attente, pour être ensuite attribués à la première machine disponible.

« Nous sommes convaincus que Cura Connect donne aux entreprises un avantage concurrentiel »

« Rendre l’impression 3D professionnelle accessible, c’est ce sur quoi nous travaillons tous les jours chez Ultimaker« , a déclaré Paul Heiden, vice-président principal de la gestion des produits chez Ultimaker. « Beaucoup a été investi dans la recherche d’utilisateurs pour s’assurer que Cura Connect correspond exactement aux besoins de nos utilisateurs. Nous sommes convaincus que Cura Connect donne aux entreprises un avantage concurrentiel avec une réduction du temps de mise sur le marché, une réduction des coûts et un cycle de vie amélioré grâce à un prototypage itératif plus rapide, une personnalisation et une livraison efficace des pièces de rechange. »

Compatible avec les imprimantes 3D Ultimaker 3 et l’UM3 Extended, Cura Connect est disponible gratuitement via Cura 3.0. Pour y accéder, l’utilisateur n’aura qu’à mettre à jour son firmware. Cura Connect n’est pas sans faire écho à d’autres solutions visant à rationaliser et automatiser l’impression 3D personnelle. On pense notamment à Formlabs et sa cellule robotisée autonome Form Cell, mais aussi la start-up innovante Voodoo Manufacturing et son usine d’impression 3D automatisée.