AddUp et IPC veulent accélérer la fabrication additive dans l’outillage

imprimante 3D métal AddUp 350

AddUp, la joint-venture créée par Michelin et le groupe Fives, vient d’annoncer son rapprochement avec l’IPC (Centre Technique industriel de la Plasturgie et des Composites) pour créer ADDILYS, une plateforme en Rhône Alpes Auvergne dédiée à la valorisation de la fabrication additive dans le domaine des outillages. L’objectif de la nouvelle entité sera de mettre à disposition des industriels des solutions globales allant du conseil jusqu’à la maintenance en passant par la conception, la démonstration et la fabrication des outillages.

Il faut dire qu’AddUp dispose d’une solide expertise produit/procédé dans le domaine de la fabrication additive métallique, par fusion laser sur lit de poudre d’une part, mais aussi le dépôt d’énergie direct (DED) suite au rachat de l’alsacien BeAM il y a un an. Son entrée dans le capital de Poly-shape, autre spécialiste français de l’impression 3D métal, combinée à sa stratégie unique de HUB adaptée aux métiers (aéronautique, énergie…) ajoute à ses compétences.

De son côté l’IPC, pourra apporter sa connaissance des métiers de la plasturgie, mais surtout en termes d’optimisation thermique et de conception d’empreintes de moules pour aider les plasturgistes à améliorer leur temps de cycle et leur productivité.

« ADDILYS est LA réponse métier pour le secteur de plasturgie et les utilisateurs d’outillage »

Centre Technique industriel de la Plasturgie et des Composites

La réduction des temps de cycle de production constitue en effet un réel enjeu pour les entreprises. L’objectif premier du partenariat, est donc de déployer, auprès des acteurs de la plasturgie, et à l’échelle industrielle, des solutions à la fois customisées et optimisées thermiquement. L’emploie de l’impression 3D métal favorisera la mise en œuvre de la méthode dite de « conformal cooling », qui consiste en la création de canaux de régulation situés au plus près de la forme moulante dans les outillages d’injection. Elle permet ainsi d’augmenter la productivité des presses. A titre d’exemple, le pneu Climate Cross de Michelin est une application directe de la technologie d’AddUp. Elle a permis la fabrication de moules ultra-complexes, dont les lamelles creusent dans le pneu des sillons optimisent l’écoulement des eaux de pluies et l’adhérence.

David MULLER – CEO d’ADDILYS déclare : « ADDILYS est LA réponse métier pour le secteur de plasturgie et les utilisateurs d’outillage. Joignant les compétences de l’impression 3D avec le savoir des utilisateurs métiers (plasturgie, …), elle fournit/propose la solution optimale pour bénéficier de la manière la plus rapide, la plus efficiente, et avec l’accompagnement ad-hoc, des solutions techniques permettant de dégager de la productivité opérationnelle. »

Vincent FERREIRO, Président Directeur Général d’Addup ajoute « En tant que pionnier du développement de solutions d’impression 3D à l’échelle industrielle grâce à l’expérience acquise par ses actionnaires, Fives et Michelin, nous sommes convaincus que la création de cette plateforme avec IPC, permettra aux acteurs de l’industrie utilisant des moules, d’accéder à une offre de services innovante à très forte valeur ajoutée. »