Aprecia Pharmaceuticals reçoit 35 M$ pour commercialiser son médicament imprimé en 3D

médicament-spritam

En août 2015, Aprecia Pharmaceuticals Co revevait le feu vert de la FDA (Federal Drug Administration) pour la commercialisation du premier médicament imprimé en 3D sur le territoire américain. Aujourd’hui, le groupe pharmaceutique a annoncé avoir levé pas moins de 35 millions de dollars pour financer la commercialisation de son comprimé antiépileptique, dont l’exclusivité de la vente a été accordé à inVentive Health. Les fonds serviront également à accélérer le développement d’autres médicaments conçus par impression 3D destinés aux maladies du système nerveux central. « Ce financement apporte les ressources nécessaires pour une transition vers une entreprise commerciale pendant les trois à six prochains mois. » A déclaré Don Wetherhold, PDG d’Aprecia.

Le SPRITAM® lévétiracétam est un médicament destiné au traitement des crises l’épilepsie, né il y a 15 ans. L’impression 3D a permis de fabriquer un comprimé plus poreux qui se dissout plus rapidement, déployant ainsi le principe actif de façon presque instantanée (moins de 10 secondes). Cette nouvelle forme de médicament, permet une médication personnalisée et sur-mesure en délivrant des doses en fonction du profil du patient (âge, poids…). Elle permet également un dosage plus élevé du principe actif, jusqu’à 1000 mg par comprimé.

Si l’on ignore encore le coût du traitement, Aprecia a confirmé la commercialisation du SPRITAM® lévétiracétam pour le premier trimestre 2016.

D’autres articles relatifs aux médicaments

Des médicaments imprimés par une Université Britannique