Quand Stratasys donne dans le néo-punk !

futuriste

Faisant régulièrement la démonstration de sa technologie dans de multiples domaines, le fabricant d’imprimantes 3D Stratasys, s’est cette fois ci illustré dans celui de la mode. En effet, la branche japonaise du groupe américain s’est associée au styliste Yuima Nakazato pour élaborer sa collection 2014. Ce couturier nippon qui a déjà habillé de nombreuses stars telles que Lady Gaga ou Fergie, avait dans l’idée de créer des uniformes de sport néo-futuriste. « de jeunes punks de la rue, à cheval sur des motos et jouant du basket-ball… » Des tenues étonnantes combinant à la fois chiffres et muscles apparents d’êtres humains, une approche artistique originale du créateur qui aborde le vêtement comme une extension du corps. Une idée déclenchée par la visite d’une exposition d’armures japonaises et inspirée par le manga Akira.

Pour l’aider dans cette entreprise, Yuima Nakazato a fait appel à un designer du nom de Sun Junjie pour modéliser les fibres musculaires entrelacées avec les numéros. Une opération complexe de par la structure des fibres (0,1mm de diamètre), effectuée à l’aide du logiciel et modeleur surfacique « Rhinocéros ». Une fois le modèle 3D réalisé, le choix s’est porté sur le modèle Objet500 Connex de Stratasys, une imprimante 3D multi-matériaux fonctionnant par photopolymérisation c’est-à-dire par durcissement d’une matière photosensible avec un laser.

tango

Les 5 pièces ont été imprimées en 24h dans un matériau de type caoutchouc appartenant à la gamme Tango de Stratasys, une matière offrant à la fois la transparence et la flexibilité dont Yuima Nakazato avait besoin. « Sans l’impression 3D et la technologie multi-matériaux de l’Objet500 Connex » explique Sun Junjie. « Il n’aurait jamais été possible de faire ces géométries si complexes et dans un délai aussi court. Cette imprimante est parfaite pour ce genre de création, sa précision de 16 microns est incroyable et le choix des matériaux qu’elle offre est un véritable atout… »

Yuima Nakazato
motard