L’impression 3D de 3D Systems et l’usinage de GF Machining pour industrialiser l’impression 3D métal

3D Systems et CF Machining collaborent pour industrialiser l'impression 3D métal

C’est une annonce de taille qui vient d’être officialisée. GF Machining, une division du groupe industriel international Georg Fischer AG, et 3D Systems, l’un des leaders mondiaux en impression 3D, ont annoncé leur coopération autour d’une nouvelle solution de fabrication additive métallique. Les deux sociétés ont en effet réuni leur compétence pour le développement d’une nouvelle génération de solutions d’impression en 3D, qui associeront le savoir-faire de 3D Systems en matière de production additive de métaux, et les compétences de GF Machining Solutions dans le domaine de la production soustractive de métaux.

Précurseur de l’impression 3D, le fabricant américain 3D Systems a montré sa volonté depuis quelques années à développer des solutions automatisées capables de répondre enfin aux contraintes de l’industrie. On pense bien sûr à la plateforme DMP Factory 500 pour le métal, High Speed Fab Grade développée avec Google, mais surtout sa Figure 4, une plateforme d’impression 3D industrielle qui promet de rivaliser avec le moulage par injection.

Plateforme DMP Factory 500 de 3D Systems

Plateforme DMP Factory 500

« nous sommes bien placés pour offrir à nos clients de nouvelles solutions de production basées sur l’impression en 3D »

Avec ce rapprochement, les deux sociétés aspirent à fournir des solutions de flux de travail plus harmonieuses et efficaces grâce à l’intégration d’imprimantes 3D, de matériaux, de logiciels et à l’électro-érosion (EDM), ainsi qu’à des équipements de fraisage et laser. La finalité étant de satisfaire les besoins des clients en matière de production de pièces métalliques complexes, dans le cadre de tolérances étroites pour un coût d’exploitation total inférieur.

Le salon IMTS 2018 (International Manufacturing Technology Show) qui aura lieu en septembre prochain à Chicago, sera l’occasion pour les deux partenaires de dévoiler leur première machine de fabrication additive métallique. D’autres solutions combinées distribuées via les deux réseaux de vente, suivront au cours des prochaines années.

« Nous sommes enthousiasmés par ce nouveau partenariat entre deux leaders industriels », a déclaré Yves Serra, le CEO de GF. « Avec l’expérience et le savoir-faire combinés de 3D Systems et de GF Machining Solutions, nous sommes bien placés pour offrir à nos clients de nouvelles solutions de production basées sur l’impression en 3D. »

Fraiseuses haute vitesse de GF Machining Solutions

Fraiseuses haute vitesse de GF Machining Solutions

« les deux sociétés partagent la même vision : elles visent à révolutionner la production »

Président et CEO de 3D Systems, Vyomesh Joshi s’est exprimé sur le rapprochement des deux sociétés et leurs ambitions  : «Le partenariat entre 3D Systems et GF Machining Solutions rassemble deux innovateurs axés sur la clientèle qui redéfiniront la production de métaux. En qualité de leaders sectoriels, les deux sociétés partagent la même vision : elles visent à révolutionner la production. Nous avons hâte de fournir des solutions technologiques intégrées qui optimiseront les processus des clients et leur conféreront un avantage compétitif significatif grâce au temps de production réduit, une production de pièces optimisée et aux coûts totaux globalement inférieurs des opérations

Jusqu’à étranger au monde de l’impression 3D, GF Machining Solutions (anciennement GF AgieCharmilles) est née de la fusion des trois filiales du Groupe Georg Fischer. Cette nouvelle entité fournit des machines-outils (fraisage, EDM, laser…), des solutions d’automatisation et des services à la clientèle pour la production de moules, de matrices et de pièces métalliques à forte valeur ajoutée. La division possède des sites de production en Suisse, en Suède, en Chine et aux États-Unis et est au service de ses clients dans plus de 50 pays.

usinage cnc

Cette rencontre entre deux expertises différentes, met une fois de plus en évidence la complémentarité de l’impression 3D aux techniques d’usinage CNC. Bien qu’il soit plus aisé de produire des pièces à partir d’un seul procédé, ces deux techniques fonctionnent très bien ensemble, en particulier sur le métal où l’impression 3D pèche particulièrement sur la finition.

L’utilisateur cumule ainsi les qualités de personnalisation et de géométrie complexes de l’impression 3D, et la précision de finition de l’usinage CNC pour produire des pièces encore plus détaillées. La compagnie américaine Hurco spécialisée dans l’usinage, avait ainsi déposé un brevet en 2014 pour ajouter l’impression 3D à ses fraiseuses. Des initiatives grand public ont également vu le jour, comme la 5AXISMAKER capable de combiner l’impression 3D et le fraisage sur 5 axes.