Le français 3DCeram s’associe au japonais Sinto

3dceram impression 3D céramique

Le spécialiste français de l’impression 3D céramique 3DCeram, vient d’annoncer la signature d’un accord avec l’industriel japonais Sinto. Forte de ses 76 % de croissance et 2 millions de chiffre d’affaires enregistrés en 2016, la firme tricolore entend accélérer son développement en s’associant avec le leader mondial en équipement de fonderies. Société fondée en 2001 à Limoges, 3DCeram a développé une technologie d’impression 3D par stéréolithographie consistant à polymériser une pâte céramique à l’aide d’un laser. Son imprimante 3D, la Ceramaker, permet de fabriquer des pièces céramiques pour différents secteurs comme le biomédical, l’aérospatial, l’aéronautique ou encore la joaillerie.

« Notre objectif est de faire de 3DCeram le leader mondial dans son domaine »

Cette prise de participation majoritaire de Sinto vise d’une part à augmenter les capacités de production d’imprimantes 3D de 3DCeram, mais aussi accélérer ses exportations en s’appuyant sur la réputation du groupe nippon sur les marchés asiatiques et américains. « Cet accord pour la prise de participation majoritaire couronne nos efforts de construction d’une PME performante et renforce notre rôle de dirigeants responsables, attentifs à la pérennité de 3Dceram en France et à l’International, avec la volonté de faire grandir nos équipes. » Commente Richard Gaignon et Christophe Chaput, co-dirigeants de 3DCeram . « Cela nous permet, d’envisager sereinement l’avenir grâce à un financement encore plus solide, de poursuivre notre croissance, et d’offrir à nos clients des solutions optimisées 360°, globales, bâties sur des partenariats dans la durée. Notre objectif est de faire de 3DCeram le leader mondial dans son domaine. »

Richard Gaignon et Christophe Chaput

« assurer une expansion pérenne avec le soutien de l’équipe Sinto… »

Fondée en 1934, Sinto a également appliqué son expérience et son savoir-faire dans des domaines connexes, au service de clients et de l’industrie avec des solutions pour le traitement de surfaces, la mécatronique, la préservation de l’environnement, la manutention, la mécatronique, les matériaux… Ce partenariat répond à une logique de développement pour accélérer sa croissance à l’international mais aussi accéder au rang des leaders mondiaux de l’additive manufacturing.

« Aujourd’hui nous choisissons de passer à une nouvelle étape de notre histoire, afin d’assurer une expansion pérenne avec le soutien de l’équipe Sinto, dont nous savons qu’elle partage le même esprit entrepreneurial qui nous anime au quotidien. » Soulignent Richard Gaignon et Christophe Chaput. « Elle saura nous accompagner dans la poursuite de nos projets. »