3D Systems sur tous les fronts

3DS

3D Systems qui domine largement le marché de l’impression 3D continue son inexorable expansion. En effet la société qui a déjà absorbé une quarantaine d’entreprises en 5 ans à peine, a dévoilé de nouveaux investissements et partenariats pour le second semestre 2014. Avec une augmentation de 300 millions de dollars de ses capitaux propres, le géant américain voit toujours plus grand. La semaine dernière, l’entreprise qui ne connait pas la crise, a annoncé une stratégie baptisée « The 3 M’s », un plan destiné à investir dans les trois domaines que sont les matériaux, le médical et les métaux.

L’impression sur métaux

L’impression SLS sur métal qui est l’un des segments les plus forts de 3D Systems peine à répondre à la demande. De ce fait, l’entreprise a révélé que de nouvelles imprimantes SLS seraient dévoilées en novembre prochain pendant l’Euromol. Des modèles avec un volume de fabrication plus important encore et une vitesse d’impression 50% plus élevée que ses concurrents. Dans le même genre, 3DS s’intéresse aussi de très près à Layerwise, le premier centre de Belgique spécialisé dans l’impression 3D métal. Dotée d’unités permettant de produire en masse des pièces complexes (dentaire, médical, aéronautique), l’entreprise est à l’origine du premier implant de mâchoire imprimé en 3D.

Projet Ara de Google

Parmi ses partenariats, 3D Systems s’est également associé avec Google pour développer une imprimante capable de produire des coques de téléphones portables personnalisées. Les utilisateurs pourraient choisir leur design mais aussi les modules via une plateforme qui devrait être Google Play. Le premier téléphone Ara devrait être disponible pour janvier 2015, un modèle basique proposé pour 36 €.

La première boulangerie numérique du monde

Parmi les projets les plus étonnants de l’américain, il y a celui d’ouvrir une boulangerie « numérique » à Los Angeles. Une boutique qui permettrait de promouvoir ses imprimantes alimentaires telles que la Chef Jet capable d’imprimer du sucre et du chocolat. 3Ds s’était d’ailleurs associé il y a quelques mois avec Hershey, un industriel de la confiserie, pour tester et développer ce modèle.