Materialise ouvre un nouveau centre d’impression 3D en Allemagne

materialise

Materialise, leader mondial en service d’impression 3D, a annoncé il y a quelques jours le lancement d’un nouveau centre de production en Allemagne. Basée à Brême, cette usine dont l’ouverture est prévue pour fin octobre, proposera un service exclusivement consacré à l’impression 3D métal. Spécialisé dans la fabrication de pièces en Titane (TiAl6V4), ce nouveau site se destine aux industries de l’aérospatial, de l’automobile ou encore de la manufacture. L’ouverture de cette filiale allemande est une étape importante dans le développement de Materialise qui vise à devenir « l’usine la plus complète d’impression 3D. »

« En termes d’engagement sur le marché allemand, ceci est une étape importante », a déclaré Fried Vancraen PDG de Materialise. « Cela va nous permettre de fabriquer des pièces à proximité de nos clients dans l’aéronautique et l’industrie des biens industriels. Avec ce nouveau site à Brême, nous mettons clairement l’impression de métal comme un élément stratégique de notre offre industrielle. »

Alliage très prisé par les industriels, le Titane TiAl6V4 est capable de couvrir un très large éventail d’applications, allant de la fabrication de prototypes aux pièces finies. Ce matériau possède des propriétés de résistance et de légèreté très recherchées en ingénierie et en aéronautique.

« Notre équipe de spécialistes possède une solide compréhension des besoins et des défis de l’AM métal. En commençant cette nouvelle ligne de production, nous serons en mesure d’élargir nos connaissances et de l’appliquer à la prochaine génération de logiciels tout en offrant à nos clients industriels une fabrication titane de haute qualité. »

Fondée en 1990 à Louvain en Belgique, Materialise compte aujourd’hui près de 1000 employés pour un chiffre d’affaire de 69 millions d’euros en 2013 et 3,4 millions de bénéfices nets. Le site de Brême vient se rajouter aux quatre unités de production de la société dont la principale se situe en Belgique, avec trois autres usines en Pologne et une en République Tchèque.