Open Bionics reçoit 5,9 millions $ pour sa prothèse bionique imprimée en 3D

petite fille équipée d'un bras bionique imprimé en 3D

Les prothèses de membres sont l’une des applications montantes de l’impression 3D dans le secteur médical. Les améliorations apportées par cette technologie aussi bien en terme de baisse de coût que de personnalisation, constituent l’une des clefs de ce succès. Jusqu’alors essentiellement représentés sous la forme d’appareillages mécaniques à base de câbles, ces dispositifs introduisent désormais des systèmes plus perfectionnés avec de l’électronique.

Un cap important a d’ailleurs été franchi l’année dernière, avec le premier bras bionique imprimé en 3D approuvé médicalement : le Hero Arm. La société britannique Open Bionics à l’origine cette première mondiale, suscite depuis l’intérêt de nombreux investisseurs.

C’est ainsi qu’à l’occasion d’un nouveau tour de table, la jeune pousse a levé la somme de 5,9 millions de dollars (66 millions £) auprès des sociétés Foresight Williams Technology EIS, Downing Ventures, Rathbone et Ananda Impact Ventures.

« Open Bionics est un excellent exemple d’innovation en matière d’ingénierie et de technologie de rupture »

fondateurs d'Open Bionics

Les fondateurs d’Open Bionics Joel Gibbard and Samantha Payne

Directeur principal des investissements chez Foresight Andrew Bloxam a commenté : « La stratégie du Fonds consiste à soutenir les entreprises britanniques innovantes dotées de technologies de rupture. Open Bionics est un excellent exemple d’innovation en matière d’ingénierie et de technologie de rupture susceptible de développer considérablement le marché. Nous sommes impatients de travailler avec l’équipe de direction à mesure que leur entreprise grandit et d’aider à la commercialisation de cette technologie qui change la vie. »

Outre l’investissement du fonds, Open Bionics pourra bénéficier de l’expérience de Williams Technology, aussi bien en matière d’ingénierie et de technologie, que de stratégie de croissance et d’investissement. Forte de ce nouveau soutien financier, la société entend désormais s’attaquer au marché américain.

Fondée en 2014 à Bristol, Open Bionics compte Disney parmi ses premiers soutiens. Dès 2015, le géant du divertissement a en effet collaboré avec la société pour créer des mains bioniques pour enfants aux couleurs de ses supers-héros. Disney lui offre non seulement l’aide de son équipe créative, mais aussi des licences libres de droit pour transformer ses prothèses en accessoires Iron Man, Star-Wars ou encore la Reine des neiges.