Un club d’impression 3D dans le Nord-Pas de Calais

un club impression 3D dans la région nord

Le 4 juin dernier les CCI Nord de France inauguraient le premier club d’impression 3D du Nord Pas de Calais. Une initiative inédite dans cette région et l’une des premières en France, destinée à guider et à fédérer autour d’une technologie offrant de prometteuses perspectives économiques. Entreprises, distributeurs, universités… Ce club gratuit répond à une demande de plus en plus forte chez de nombreux acteurs et secteurs d’activité, avides de solutions et de conseils pour intégrer l’impression 3D. Séduit par le projet et désireux d’en promouvoir l’ambition et l’esprit positif d’entreprise, Primante 3D a interviewé Dominique Boudin l’un des protagonistes de ce mouvement avant-gardiste.

« …ne baissons pas les bras et soutenons les dirigeants d’entreprises motivés, formons les jeunes, faisons la promotion des initiatives ! »

Bonjour Dominique, pourriez-vous vous présenter et définir vos fonctions ?

dominique boudin

Dominique Boudin

Bonjour Alexandre. Je me présente; Dominique Boudin, Responsable du Service Innovation et Economie Numérique à la CCI Grand Lille. Avec mon équipe, nous sommes 4 experts dans les domaines de l’Innovation, du Design et du Digital. Notre rayon d’actions se situe sur le territoire du Grand Lille mais aussi, pour le Digital, à l’international avec des missions d’entreprises (ex aux USA). Nos clients sont des start-up, des PME mais aussi des grands groupes.

Quelle a été la genèse de ce club d’impression 3D ? Qui sont ses protagonistes ?

Tout est parti le 17 mars 2014. La CCI Grand Lille est fortement impliquée dans le programme régional « La Troisième Révolution Industrielle (TRI)» et dans le cadre de la « Semaine de la TRI » en mars dernier, nous avions organisé, le lundi 17 mars, un atelier « Impression 3D, fabrication additive : quelle sera l’usine du futur ? ». Cet atelier animé par un expert a eu un fort retentissement chez les 50 entreprises présentes. Comme si une prise de conscience collective était en train de se réaliser ! A l’issue de la conférence, les participants ont soumis l’idée que la CCI Grand Lille lance un club dédié à l’impression 3D avec la volonté de créer un écosystème à l’échelle régionale regroupant les acteurs du secteur. La Présidence de la CCI Grand Lille convaincue de l’intérêt du sujet de l’impression 3D a soutenu cette proposition. Toutes les autres CCI de la région (Régionale, Artois, Côte d’Opale, Grand Hainaut) nous ont rejoint. Le Club a ainsi une véritable dimension Nord-Pas de Calais.

« Le Club Impression 3D a pour vocation de connecter, fédérer tous les acteurs dans un écosystème régional »

Quel est son objectif et quelles sont vos ambitions sur le long terme ?

Le Club Impression 3D a pour vocation de connecter, fédérer tous les acteurs dans un écosystème régional et de promouvoir celui-ci. Le Club offre aux participants un cadre pour le partage de connaissance sur les technologies et les marchés, d’expériences, ainsi que l’opportunité de développer des partenariats d’affaires et technologiques. Notre objectif à moyen terme est de porter la voix des entreprises régionales du secteur de la Fabrication Additive aussi loin que possible…et donc hors de nos frontières.

Combien d’évènements ont déjà eu lieu et quel était leur contenu ?

En intégrant l’atelier du 17 mars, nous avons organisé deux rencontres dont le lancement officiel du Club le 4 juin dernier devant un parterre de 120 personnes et avec les interventions de la plus importante plateforme européenne de fabrication additive (SIRRIS), d’un industriel qui a intégré l’impression 3D dans sa chaîne de valeur (Elanplast SC), d’une entreprise prestataire du domaine (Perspectives SAS) et d’une entreprise du Web qui a décidé de changer de modèle économique en allant vers l’Impression 3D (WebPulser). Le mouvement va s’accélérer avec à compter de la rentrée plusieurs rendez-vous en octobre et novembre.

Quel est le profil de vos participants ? Beaucoup de curieux et de contempteurs ou de réels entrepreneurs à la recherche de solutions ?

50% sont des entreprises intéressées par les usages et les technologies, 25 % sont des prestataires en Impression 3D (distributeurs, concepteurs numériques…), 25 % des structures de type : Pôles de compétitivité, centres techniques, Ecoles Ingénieurs, Universités. Tous sont très motivés…certains découvrent les procédés, d’autres franchissent des caps très rapidement. Il y a une forte attentes de la part des entreprises et du coup cela nous oblige à aller de l’avant. Comme le Club est une initiative pionnière dans un secteur émergent, nous devons être à l’écoute de tout ce qui se passe dans le domaine pour constamment nous adapter.

« l’impression 3D va s’implanter durablement dans le paysage notamment industriel »

Quels ont été les premiers retours ?

Des prestataires nous confirment que le Club est en train de booster leur développement. Des entreprises industrielles nous étonnent par leurs premières réalisations, nous voyons émerger des projets de création d’entreprises…Pour nous le mouvement est en marche…il faudra être patient…mais c’est inéluctable l’impression 3D va s’implanter durablement dans le paysage notamment industriel.

Comment analysez-vous cette dichotomie entre la politique industrielle de la France plutôt résistante à l’innovation et ce genre d’évènement ? Nos entreprises étant déjà très en retard sur nos voisins en termes d’automatisation et de robotisation, l’impression 3D peut-elle vraiment y trouver sa place dès aujourd’hui ?

Concernant l’impression 3D, l’Etat a pris conscience qu’il fallait tenir compte de l’émergence de ce secteur. Nous retrouvons cette thématique dans le document « La nouvelle France Industrielle » avec les 34 plans industriels (chapitre Usine du Futur)…nous attendons de voir quels soutiens seront mis en place. Par ailleurs, en 2013, la France a retenu en financement 14 projets de FabLabs…Pour la création du Club, les entreprises n’ont pas attendu le feu vert d’une administration publique… « il fallait y aller et vite !» car pour les dirigeants les plus motivés, 2014 est une année charnière pour se positionner. Ayons en tête que de l’autre côté de la Manche, le Royaume-Unis investit des millions d’Euros dans l’impression 3D notamment pour l’aérospatial. Alors avons-nous du retard ? Oui peut-être si on se compare aux USA ou l’Angleterre , mais ne baissons pas les bras et soutenons les dirigeants d’entreprises motivés, formons les jeunes, faisons la promotion des initiatives !

« Avant d’investir dans une machine professionnelle, mieux vaut se rapprocher d’un prestataire »

Un chef d’entreprise souhaite se lancer dans le prototypage rapide, votre premier conseil ?

Nous avons deux cas de figure :

1 – L’entreprise qui souhaite faire un prototype rapide d’une pièce et 2 – celle qui souhaite se lancer dans un nouveau modèle économique basé sur l’impression 3D. Pour la première entreprise : l’impression 3D est particulièrement bien indiquée pour le prototypage rapide. Les dirigeants savent que faire réaliser un moule est investissement couteux. Néanmoins, avant de se précipiter vers la solution Impression 3D, il faut se poser à minima les questions suivantes: Pour quels besoins ? Quelles propriétés doit avoir votre prototype, quelle qualité ? Attention, toutes les machines ne proposent pas les mêmes qualités de finition. A quels coûts pour l’entreprise ? La matière première est plus chère en fabrication additive qu’en production « classique » et dans quel délai ? Et là, l’impression 3D peut représenter un réel avantage. Avant d’investir dans une machine professionnelle, mieux vaut se rapprocher d’un prestataire qui gère toute la chaîne numérique (du fichier à l’impression).

Pour la deuxième catégorie d’entreprise ; avant de se lancer dans un nouveau business impression 3D, il faut se poser des questions stratégiques sur les usages possibles, les investissements à réaliser, les compétences à acquérir…et le mieux est d’échanger et se faire conseiller par un Conseiller numérique ou industrie de la CCI la plus proche.

Quand aura lieu votre prochain rassemblement et quel en sera le programme ?

Notre prochain rendez- vous aura lieu le 23 septembre à 17h30 à la CCI Grand Lille, place du Théâtre. L’association EVERYTEK viendra nous éclairer sur les « Business émergents de l’Impression 3D », suivi du verre de l’amitié : un moment conviviale d’échanges. Et puis nous enchainerons avec une série de conférences en octobre et novembre organisés par les CCI et partenaires en région.

Actualisation : Le club a désormais son site web, vous pouvez télécharger sa fiche ici


Pour toute demande d’information complémentaire vous pouvez joindre Dominique à l’adresse suivante :
d.boudin@grand-lille.cci.fr

Ou David Ferron Responsable de projets Innovation & Design CCI Grand Lille : d.ferron@grand-lille.cci.fr

Un annuaire de l’impression 3D

Lors de son dernier rassemblement, le club a annoncé la création d’un annuaire régional de l’impression 3D, pour regrouper les solutions locales.

D’autres articles sur le même sujet