BMW atteint le million de pièces imprimées en 3D

guide de vitre latéral fabriqué par impression 3d

C’est un signal fort qui est envoyé à l’industrie de la fabrication additive et automobile. Dans un récent communiqué, le géant allemand BMW affirme avoir imprimé plus de 1 million de pièces en 3D depuis 10 ans. D’ici la fin de l’année ce sont pas moins de 200 00 pièces qui seront imprimées par le constructeur, soit une augmentation de 42 % par apport à l’année précédente. Un cap symbolique qui illustre bien la montée de la fabrication additive dans l’automobile, marché qui selon une étude du cabinet Smartech Publisching pourrait atteindre les 12,3 milliards de dollars à l’horizon 2028.

On apprend que la millionième pièce imprimée par BMW est en fait un guide de vitre latéral en plastique destiné à la i8 Roadster. Il aurait fallu seulement 5 jours pour développer la pièce, intégrée ensuite à la production en série. Grâce à la technologie HP Multijet Fusion, le constructeur allemand affirme pouvoir produire 100 guides de vitre en 24 heures.

L’impression 3D métal est également utilisée par BMW pour fabriquer la fixation de capote aluminium de sa i8 Roadster. Pour ce faire, la marque allemande utilise des systèmes à fusion laser développés par EOS. Le résultat est un composant plus léger et solide que les pièces métalliques traditionnelles fabriquées par moulage injection.

techniciens de fabrication additive BMW

frittage laser

Grâce à la fabrication additive, BMW est également en mesure de proposer des options de personnalisation à ses clients. Sa première initiative porte le nom de MINI Yours Customised, un service lancé en début d’année, permettant aux clients de la marque anglaise MINI de personnaliser leur voiture en utilisant l’impression 3D et les technologies de gravure laser. Un simple outil en ligne permet aux utilisateurs de choisir parmi plusieurs types de décorations latérales telles que des projection de porte en LED ou des éclairages d’encadrement, déclinés dans plusieurs couleurs et finitions de surface.

De l’avis de nombreux experts, l’adoption de la fabrication additive par de grands constructeurs automobile à des fins de production, pourrait marquer un tournant de cette technologie. Cette nouvelle annonce faite par BMW illustre bien le point de bascule qui est en train de s’opérer.

Pour accélérer l’implémentation de cette technologie, la firme à l’hélice ouvrira par ailleurs un campus de fabrication additive en 2019. L’usine de 10 000 m2 accueillera jusqu’à 80 collaborateurs et plus de 30 systèmes de fabrication additive industrielles métal et plastique. Les applications porteront sur le prototypage, la production en série et les solutions personnalisées.