BASF rachète le spécialiste des filaments d’impression 3D Innofil3D

Témoignant de l’essor du marché de l’impression 3D, où fusions et acquisitions se sont multipliées ces dernières années, le plus grand groupe chimique au monde, l’allemand BASF a récemment annoncé le rachat d’Innofil3D, spécialiste néerlandais des filaments d’impression 3D. Fondée en 2012 à Emmen aux Pays-Bas, la spin-off Applied Polymer Innovations, s’est construite au fil des années une solide réputation avec ses filaments PLA, PET, PVA et ABS reconnus pour leur qualité d’impression.

« Avec cette acquisition, BASF avance un peu plus loin dans la chaîne de valeur »

Le géant BASF et ses 58 milliards d’euros de chiffre d’affaires généré en 2016, détiendra 100% des activités d’Innofil3D. L’entreprise allemande qui fournit plusieurs entreprises d’impression 3D dont HP avec différents produits chimiques visant à développer ses matériaux, entend ainsi élargir son portefeuille. « Avec cette acquisition, BASF avance un peu plus loin dans la chaîne de valeur et peut maintenant fournir non seulement des granulés en plastique pour l’impression en 3D, mais aussi le niveau de traitement suivant: les filaments », a déclaré Volker Hammes, directeur général chez BASF New Business.

Filiale destinée à suivre les tendances à long terme, les sujets innovants de l’industrie et de la société et analyser leur potentiel de croissance, BASF New Business vise également à promouvoir le progrès technologique grâce au développement de nouveaux produits. « La large gamme de produits d’Innofil3D associée aux projets de BASF visant à développer des filaments à haute performance constituera une base importante des solutions BASF pour l’impression 3D », a ajouté Volker Hammes.

Innofil3D poursuivra ses activités commerciales, apportant l’expérience et les compétences de son équipe à BASF 3D Printing Solutions. Le rachat permettra également à Innofil3D de devenir une plate-forme de développement et de production clef pour les filaments d’impression 3D.