Le spécialiste britannique de l’aérospatial réduit ses temps de production grâce à l’impression 3D

GKN Aerospace réduit ses temps de production grâce à l'impression 3D

Outillage imprimé en 3D produit sur l’imprimante 3D F900 de Stratasys

Qu’il s’agisse d’allègement des pièces ou de diminution des temps de production, les bénéfices de l’impression 3D dans l’aérospatial sont régulièrement soulignés par les plus grandes entreprises du secteur. Aujourd’hui c’est le spécialiste britannique GKN Aerospace qui nous apporte son témoignage. Depuis l’intégration de la fabrication additive sur son site de production de Filton au Royaume-Uni, le fournisseur d’Airbus et Boeing, a déclaré avoir nettement amélioré les temps de production et éliminé les contraintes de conception pour de nombreuses applications d’outillage.

Selon Tim Hope, responsable du centre de fabrication additive chez GKN Aerospace, l’équipementier avait décidé d’investir dans l’imprimante 3D de production F900 de Stratasys dans le but de réduire les délais sur la ligne de production, mais aussi créer des pièces complexes impossibles à réaliser avec les méthodes de fabrication traditionnelles.

« des outils pour nos opérateurs en trois heures »

« Depuis l’intégration de la F900, nous avons considérablement réduit les temps d’arrêt de la chaîne de production pour certaines équipes et nous jouissons d’une nouvelle liberté de conception d’outils complexes », dit-il. « Traditionnellement, le délai de production d’un outil de remplacement en métal ou en plastique est de plusieurs semaines. Maintenant que nous pouvons utiliser une imprimante 3D de production interne pour faire le même travail, nous avons éliminé le fardeau que représentait le remplacement et amélioré notre capacité de réponse rapide aux exigences de fabrication du client. »

« Nous pouvons maintenant produire de façon rentable des outils pour nos opérateurs en trois heures », explique M. Hope. « Cela permet d’économiser du temps de production critique, et en imprimant des thermoplastiques de qualité technique, nous pouvons produire des outils imprimés en 3D avec une qualité reproductible et prévisible à chaque fois. Le tout en obtenant la qualité d’un outil de fabrication traditionnelle et en réduisant les coûts et les concessions inhérents à un outillage métallique équivalent ».

« Nous l’utilisons pour concevoir et imprimer en 3D des outils inimaginables auparavant »

Bien que GKN Aerospace utilise actuellement un thermoplastique standard, elle expérimente avec la résine ULTEM™ 1010 de Stratasys, ultra robuste et résistante à la chaleur pour ces applications. L’équipementier fait en outre état de niveaux de liberté de conception sans précédent depuis qu’elle a investi dans la F900 de Stratasys pour ses opérations.

« L’un des principaux avantages de la fabrication additive réside dans la liberté de création que cette technologie offre aux utilisateurs », Explique M. Hope. « La F900 offre le plus grand format de fabrication de toutes les imprimantes 3D FDM, ce qui nous permet de produire rapidement des outils pour répondre à toutes les exigences. En outre, les géométries complexes et les cavités, supposées problématiques, s’avèrent désormais très pratiques avec la F900. Nous l’utilisons pour concevoir et imprimer en 3D des outils inimaginables auparavant, lesquels nous permettent de fabriquer des pièces complexes qui ne sont pas rentables ou simplement physiquement impossibles avec d’autres méthodes ».

En plus des avantages liés à la liberté de conception, GKN Aerospace dit avoir également constaté une diminution de 40 % des déchets de matériaux.

Outil imprimé en 3D découper rapidement de nouvelles bondes à la bonne taille et de traiter plusieurs pièces à la fois

« Les pièces en FDM et celles renforcées au carbone à grande échelle représentent l’avenir de la fabrication additive dans le secteur aérospatial »

M. Hope prévoit un accroissement significatif de l’utilisation de la fabrication additive FDM pour produire des pièces composites de haute valeur, critiques pour le vol et pour l’utilisation finale. « La gamme de produits de GKN Aerospace est vaste, et à nos yeux, les pièces en FDM et celles renforcées au carbone à grande échelle représentent l’avenir de la fabrication additive dans le secteur aérospatial. En utilisant la fabrication additive de Stratasys pour l’outillage, nous exploitons une machine qui nous offre la liberté de produire des outils uniques et complexes de n’importe quelle taille, avec la qualité de production pour répondre à n’importe quelle exigence de fabrication. Tout en nous préparant pour l’avenir ».

Comme nombre d’acteurs majeurs de l’aérospatial, on pense à Boeing mais aussi la NASA, GKN Aerospace est entrée dans la course à l’impression 3D métallique. L’année dernière la société s’est associée au spécialiste américain de l’impression 3D ORNL pour développer une imprimante 3D métal grand format.