Strati : une buggy imprimée en 3D !

la Strati une voiture fabriquée par impression 3d

Si l’industrie automobile s’intéresse depuis un moment déjà à l’impression 3D, à l’image d’Opel son emploi se limitait jusqu’alors à la fabrication d’outils de montage ou de quelques pièces isolées. Pourtant il semblerait qu’un virage soit en train de s’opérer, le constructeur américain Local Motors s’apprêtant à dévoiler la première voiture au monde imprimée en 3D. Il s’agit de la Strati, un roadster-buggy biplace électrique sélectionné par Local Motors parmi 200 projets. Il y avait eu bien eu l’Urbee 2, mais ce véhicule se rapprochait plus du concept car que d’une voiture pouvant être produit en grande série.

Le prototype de la Strati est actuellement en cours d’assemblage au Manufacturing Technology Show de Chicago, où il y sera dévoilé ce samedi 13 septembre. Il aura fallu pas moins de 44 heures aux ingénieurs pour imprimer (en 212 couches) l’ensemble des pièces avec un matériau combinant ABS et fibres de carbone. Certains composants qui ne peuvent être imprimés comme les câbles, la batterie, le moteur et les suspensions proviennent de Renault qui a fourni certaines pièces de sa Twizy.

soustraction
assemblage

Pour fabriquer des pièces d’une telle dimension, Local Motors s’est associé avec ORNL (Laboratoire national du département de l’énergie d’Oak Ridge), le plus grand centre de recherche des Etats-Unis. Spécialisé dans les technologies de fabrication de pointe, ce dernier a développé avec le fabricant de machines Cincinnati Inc, une imprimante géante capable d’imprimer de très gros volumes et à très grande vitesse. Appelée BAAM (Big Area Additive Manufacturing) que l’on pourrait traduire pas « grand espace de fabrication additive », cette machine hybride qui combien à la fois impression 3D FDM et soustraction de matière permet un volume de fabrication record de 6m x 2,4 m x 1,8 m, pour une une vitesse d’impression 200 fois plus élevée que la moyenne.

machine baam

 La BAAM

« une machine gonflée aux stéroïdes… »

«BAAM est une machine gonflée aux stéroïdes. Nous utilisons comme matériaux des granulés de plastique ABS comme ceux utilisés pour les machines de moulage par injection. Un consommable abordable (12 € /heure) pour une grande partie de la production. Il s’agit de la machine la plus rapide et avec le plus gros volume de fabrication sur le marché du FDM… Même si nous sacrifions un peu de précision et de finition au profit de la vitesse. » Explique Rick Neff, responsable du développement pour Cincinnati Incorporated.

Grâce à cette technologie la Strati pourrait dès l’année prochaine rentrer dans une phase d’industrialisation. Ce projet a également une finalité écologique. A terme la Strati pourrait alimenter le parc de voiture électrique de Chigago afin de limiter la pollution et de fluidifier la circulation.