Gilles Azzaro, un toulonnais à la maison blanche

l'artiste Gilles Azzaro expose aux états unis

Barack Obama a inauguré aujourd’hui le premier Maker Faire de la maison blanche. Encore peu connu en France, cet mouvement rassemblant makers, bricoleurs et inventeurs autour de l’esprit « Do it yourself  » (faire soi même) est né en 2006 en Californie, à l’initiative du magazine Make. A cette occasion l’artiste toulousain Gilles Azzaro a eu l’honneur de voir trôner une des oeuvres aux côtés du président. Une sculpture très originale représentant l’empreinte vocal de Barack Obama, extraite de son discours du 12 février 2013 où ce dernier avait prôné l’impression 3D. Longue de 172 cm pour 40 cm de large, cette sculpture qui correspond à 39 secondes d’enregistrement a la particularité d’avoir été imprimée en 3D dans un PLA noir. Pour écouter la voix du président, un bouton permet de déclencher un faisceau laser qui en balayant les reliefs de l’œuvre active une piste audio.


Le White House Maker Faire qui a eu lieu le 18 juin dernier, a donc entendu l’appel de l’artiste français qui rêvait de présenter son œuvre à la maison blanche. Le président américain a par ailleurs décrété cette date comme « journée nationale des makers », une manière d’inciter et d’appeler les américains à innover. « Notre nation est le foyer d’une longue lignée d’innovateurs qui ont fait tourner notre économie et transformé notre monde. A travers les générations, les inventeurs américains ont éclairé nos maisons, propulsé les hommes dans le ciel et connecté la terre entière grâce à un clic de souris. Les industriels américains n’ont jamais arrêté de chercher. Notre pays a toujours su répondre aux défis par des découvertes. En créant le White House Maker Faire, nous célébrons cette grande tradition. » A déclaré Barack Obama. Cette première édition a rassemblé une centaine de participants pour la plupart américains mais aussi quelques pays européens comme la France et l’Allemagne.


Ce Maker Faire a également été l’occasion pour le Smithsonian Institution de faire une autre démonstration du potentiel de l’impression 3D, en imprimant cette fois-ci Barack Obama lui même sous la forme d’un buste. Comme en témoigne la vidéo ci-dessous, le modèle a été créé via un système de numérisation HD appelé “Light Stage” composé de 8 appareils photo, 6 caméras grand angle et 50 LED. Des scanners à main à lumière structurée ont également été utilisés pour scanner l’arrière de la tête et le buste du président. Le modèle a ensuite été imprimé dans une poudre de nylon via une imprimante 3D SLS (frittage laser) de 3D Systems. L’impression de la statuette de 50 cm et 6 kg a pris 48 heures environ.