La Garde suisse du Vatican met en service ses casques imprimés en 3D

casque imprimé en 3D pour la Garde suiss

Les récurrentes incursions de l’impression 3D dans les domaines de l’histoire et de l’art, prouvent que technologie et tradition peuvent faire bon ménage. Aussi insolite qu’inattendu, le dernier exemple en date nous est fourni par la plus ancienne et petite armée du monde, la Garde Suisse. Reconnaissables à ses uniformes à rayures colorées et ses grands casques en métal appelés Morion, les soldats du pape portent désormais des coiffes imprimées en 3D. Présentés pour la première fois en 2018, les couvres-chef 2.0 ont été mis en service ce mardi.

Le Vatican rompt ainsi avec 500 ans de tradition. Jusqu’ici les membres de la Garde Suisse pontificale portaient un imposant casque noir en métal de 2 kg. Le poids et l’inconfort du couvre-chef qui pouvait même causer des brûlures au soleil, ont poussé la Fondation pour la Garde suisse pontificale à se tourner vers l’impression 3D pour optimiser la pièce d’armure.

C’est une suisse société du nom de 3D-prototyp, l’un des plus importants fournisseurs de solutions d’impression 3D en Suisse, qui a été missionnée pour cette commande très spéciale. Pour réaliser le nouveau casque, le modèle original datant du XVIe siècle a d’abord été scanné pour être ensuite répliqué à l’identique sur une imprimante 3D.

numérisation du casque

impression du casque sur une machine HP

Imprimées dans un premier temps sur une machine FDM avec un filament ASA, les pièces ont finalement été réalisées à l’aide d’une imprimante 3D Multi Jet Fusion 4200 de HP. Après 14 heures d’impression sur une poudre polymère, les casques ont subi plusieurs finitions, dont l’application d’une laque noire anti-UV, puis une doublure en cuir faites à la main.

Financé par des sponsors privés, le nouveau casque imprimé en 3D présente de nombreux avantages par apport à son aîné. Une grosse différence de poids d’abord, seulement 470 g contre 2 kg auparavant, mais aussi beaucoup plus confortable notamment en terme de température. Les anciens pouvaient vite devenir insupportables pendant les grosses chaleurs d’été. Aussi robuste que son prédécesseur, le nouveau couvre-chef est aussi beaucoup moins coûteux, seulement 800 € contre 5000 € auparavant. Fabriqués par des forgerons autrichiens, ces derniers demandaient près 130 heures de travail.

Mardi, à l’occasion du 513e anniversaire de la fondation de la Garde, le Vatican a dévoilé 98 des 120 casques 3D commandés pour 2019. Signe que le Saint Siège n’a pas abandonné toute tradition, les forgerons continueront néanmoins à fabriquer les armures médiévales et les hallebardes des soldats du pape.

cuir du casque

intérieur du casque imprimé en 3D