Afrique / Moyen Orient : Le marché de l’impression 3D pourrait atteindre les 1,3 milliard $

afrique impression 3d

Bien que le marché et les entreprises de l’impression 3D se concentrent aujourd’hui principalement sur l’Occident et l’Asie orientale, un nouveau rapport de l’International Data Corporation intitulé « Wordwilde Semiannual 3D Printing Spending Guide », suggère que d’autres marchés sont amenés à se développer. En effet le cabinet américain prévoit que les dépenses de l’Afrique et du Moyen Orient liées à cette technologie, devraient tripler pour atteindre les 1,3 milliard de dollars à l’horizon 2019. Un chiffre correspondant à un taux de croissance annuel de 30,8%, pour une part de 5 % dans les dépenses mondiales contre 4,3 % en 2014.

« Nous constatons déjà un vif intérêt des fabricants des pays du Golfe »

« La dynamique de cette technologie va proliférer à travers de multiples industries manufacturières dans les années à venir. Nous constatons déjà un vif intérêt des fabricants des pays du Golfe qui cherchent à utiliser la technologie d’impression 3D. » A commenté Martin Kuban, analyste chez IDC Manufacturing Insights. « Mis à part quelques-unes des applications les plus évidentes dans les industries automobile et aérospatiale, nous nous attendons à voir des déploiements novateurs et potentiellement transformateurs de l’impression 3D entre les fournisseurs médicaux, les fabricants d’électronique et d’outils, et les fabricants de composants. »

« une adoption croissante parmi les sociétés pétrolières et gazières du Moyen-Orient »

Les raisons de cette adoption croissante sont les mêmes que dans les autres régions du globe, à savoir (en autres) la capacité de l’impression 3D à réduire les coûts de production et sa capacité de personnalisation. « Nous constatons également une adoption croissante parmi les sociétés pétrolières et gazières du Moyen-Orient qui cherchent à faire du prototypage rapide de pièces sur leurs sites souvent situés dans des zones très isolées », explique Ashwin Venkatchari Senior Program Manager chez IDC. « Cela limite les temps d’arrêt et réduit les coûts de production, ce qui est particulièrement important dans le contexte actuel de faiblesse des prix du pétrole. Mais les économies de coûts ne sont pas les seuls raisons dans cette région; par exemple, le secteur de la santé est l’un des utilisateurs les plus actifs de cette technologie, avec pour principal moteur l’amélioration de la qualité de vie des patients. »

Principal fournisseur mondial en matière d’information commerciale, de services de conseils et d’événements sur les marchés des technologies de l’information, des télécommunications et des technologies grand public, International Data Corporation (IDC) partage son expertise mondiale, régionale et locale au sujet de la technologie dans 110 pays. Dans son rapport  » Worldwide Semiannual 3D Printing Spending Guide  » publié en janvier dernier, IDC prévoyait une augmentation de 27% par an des dépenses mondiales liées à l’impression 3D, soit 26,7 milliards de dollars en 2019.