L’impression 3D XXL selon Cosine Additive !

Additive Machine 1

Essentiellement représenté par des machines à faible volume de fabrication, le marché de l’impression 3D FDM s’enrichit parfois d’imprimantes hors normes capables de produire des pièces à grande échelle. Parmi ces rares modèles, une certaine Additive Machine 1 a fait son apparition il y a quelques jours lors du salon RAPID 2015 en Californie. Derrière cette imprimante 3D XXL, un fabricant américain du nom de Cosine Additive basé à Houston dans le Texas. Cette société fondée par Andrew McCalip et Jason Miller, a développé une machine offrant un volume de fabrication hors norme de 1100 x 850 x 900 mm !

« Nous sommes juste deux gars, un ancien ingénieur de SpaceX et un physicien, qui avons décidé que nous allions construire la meilleure imprimante 3D open-source du monde. » A déclaré Andrew McCalip CTO de Cosine additive. « Notre objectif est de perturber fondamentalement le marché actuel qui est fermé car dominé ces 20 dernières années par des matériaux propriétaires. »

cosine additive

L’additive Machine 1 – Dimensions : 1650mm x 1400mm x 1600mm pour 700 kg

Outre sa capacité à produire de très grosses pièces, l’AdditiveMachine1 est donc une imprimante 3D open source capable d’imprimer avec un très large éventail de matériaux au-delà des classiques ABS et PLA. En effet grâce à sa tête d’extrusion pouvant atteindre les 450 C°, la machine est compatible avec un grand nombre de consommables comme certains filaments composites nécessitant de hautes températures d’impression. Mieux encore, des additifs sous forme de poudres ou de copeaux peuvent être mélangés aux filaments afin d’obtenir des pièces plus résistantes. Plusieurs additifs sont ainsi proposés tels que de la poudre d’acier inoxydable, de la fibre de carbone ou encore des billes de verres. Dotée d’un plateau chauffant et d’une chambre fermée pouvant atteindre respectivement 250 et 85 °C, l’imprimante peut également imprimer à partir de matériaux tels que le polycarbonate, le nylon, PBT, HIPS, PETG ou encore le PVA.

Parmi les autres atouts majeurs de l’Additive Machine 1, il y a aussi sa rapidité. Equipée d’une buse 1,5mm de diamètre, celle-ci est capable d’imprimer jusqu’à 3,5 kg de matière en une seule journée. Cosine Additive a même mené des tests sur des bobines de 25 kg, permettant ainsi de laisser l’imprimante sans surveillance pendant plusieurs jours. Côté finition, la machine n’est pas en reste non plus, avec une épaisseur de couche pouvant descendre jusqu’à 100 microns.

« Nous avons imprimé ces pièces comme une démonstration du volume d’impression et du haut débit de notre imprimante 3D »

Il y a quelques jours, l’équipe de Cosine Additive a fait une démonstration illustrant parfaitement le potentiel de sa machine en imprimant plusieurs bouteilles de Coca Cola géantes. D’une capacité de 28 litres, les bouteilles ont été imprimées sur PLA, soit 2,5 kg de filament chacune et 17 heures d’impression en utilisant une buse de 1mm de diamètre.  Comme en témoignent les photos, les bouteilles affichent également un niveau de finition de très haute qualité, les strates propres au FDM étant quasi absentes.

« Nous avons imprimé ces pièces comme une démonstration du volume d’impression et du haut débit de notre imprimante 3D » A déclaré Andrew McCalip, fondateur de Cosine Additive. «Un de nos clients potentiels avait un événement lié à Coca-Cola, je suis donc allé sur GrabCAD et j’ai trouvé un beau modèle prêt à être imprimé en moins d’une heure.»

Si Cosine Additive n’a pour le moment fixé aucune date de commercialisation pour son imprimante 3D, nul doute qu’elle devrait séduire nombre d’industriels tant elle cumule de qualités. Reste maintenant à savoir à quel prix pourrait sortir une telle machine, même si on peut estimer celui-ci à plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Poursuivre la lecture

DeeRed, l’imprimante 3D grand format de Be3D

JE PARTAGE !
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn