Nokia ajoute la fabrication additive de 3D Systems à son usine mobile

Nokia intègre la Figure 4 Standalone de 3D Systems

Alors que se déroule actuellement la Foire d’Hanovre qui est le plus grand évènement technologique mondial consacré à l’industrie, le fabricant américain 3D Systems a profité du salon pour dévoiler les noms de plusieurs fabricants leaders mondiaux qui ont choisi d’intégrer ses solutions de fabrication additive. On apprend ainsi que le géant de la télécommunication Nokia a intégré le système Figure 4 Standalone à sa solution d’usine mobile « Factory in a Box ».

En 2018, grâce à des partenariats avec plusieurs fournisseurs de technologies de pointe, la multinationale finlandaise a en effet développé un concept de mini-usine mobile. L’idée était de montrer comment garder une longueur d’avance sur les exigences de l’Industrie 4.0 avec des moyens de production agiles qui peuvent être conditionnés, transportés et mis en service en l’espace de quelques heures.

Profitant du salon, Nokia a présenté sa nouvelle ligne de fabrication mobile de deuxième génération, qui combine à présent la fabrication additive aux technologies de robotique, de réalité augmentée et de réalité virtuelle. Le tout est alimenté par un système Nokia 4G/5G privé pour un flux de production semi-automatisé.

« Le choix de la solution Figure 4 Standalone de 3D Systems s’est imposé en raison du rendement élevé et de la répétabilité six sigma »

« Suite aux retours positifs que nous avons reçus concernant notre concept  » Factory in a box  » l’an passé, il était important pour nous d’aller encore plus loin avec la version 2.0, a commenté Grant Marshall, VP réseau d’approvisionnement et ingénierie, chez Nokia. Nous l’avons fait en termes de connectivité, car la solution Factory in a box 2.0 est intégrée à l’infrastructure Nokia Worldwide IoT Network Grid (WING) et fonctionne avec le Digital Automation Cloud de Nokia.

Cependant, nous voulions également ajouter une nouvelle technologie de pointe comme l’impression 3D. Le choix de la solution Figure 4 Standalone de 3D Systems s’est imposé en raison du rendement élevé et de la répétabilité six sigma. Ce sont précisément les performances que nous souhaitons mettre en avant au sein de notre solution de fabrication raisonnée pour laquelle vitesse, précision et résistance sont les maître-mots. »

Factory Box de Nokia

Les visiteurs de l’AMUG pourront découvrir un autre cas client, celui de l’américain rms Company. Spécialisé dans les équipements médicaux, ce sous-traitant qui gravite depuis toujours autour de l’usinage de précision et des services associés, a fait l’acquisition il y a trois ans de sa première imprimante 3D métal ProX® DMP 320 de 3D Systems. Depuis, rms a acheté 11 imprimantes supplémentaires et deux imprimantes DPM Flex 350 sont en commande.

« Nous avons décidé d’intégrer la fabrication additive métal à notre offre de services, a expliqué Lee Zachman, Président de rms Company. Nos clients ont besoin de produits que seule la technologie additive permet de fabriquer, nous avons donc consenti les investissements nécessaires pour les satisfaire. Des ingénieurs d’application 3D Systems nous ont accompagnés dans la conception et l’optimisation de nos flux de travail pour garantir une intégration en douceur des nouveaux équipements. Nous avons ainsi pu accroître notre capacité avec des nouvelles applications et générer de nouvelles sources de revenus. Face à la croissance continue des activités de fabrication additive métal, nous entendons bien continuer à nous consacrer à cette technologie. »

Les visiteurs de la Foire de Hanovre 2019 mais aussi de l’AMUG pourront découvrir le portefeuille de solutions de 3D Systems et discuter avec des experts de l’entreprise sur le stand K01 du hall 6. Ils auront également la possibilité de voir la solution Figure 4 Standalone à l’œuvre au sein de la « Factory in a box » de Nokia sur le stand de celui-ci (H10, hall 6).

Dispositifs de fusion intersomatique imprimés en Ti6AI4V sur la plate-forme DMP Flex 350