AddimAlliance : 6 plateformes régionales réunies pour développer la fabrication additive métallique

Souvent pointée du doigt pour son manque de stratégie nationale autour de la fabrication additive, la France peut néanmoins compter sur les initiatives régionales pour étendre les plates-formes technologiques dans le domaine. Témoignant de cette dynamique, une alliance entre 6 plateformes spécialisées comprenant Addimadour, l’IRT Saint Exupery, Futur Prod, Prod 3D, l’ICA France et le CEF3D, vient d’être créée aujourd’hui par la signature d’une convention de partenariat dans les locaux d’Aerospace Valley à Toulouse. Dénommée AddimAlliance, celle-ci prévoit de développer la filière fabrication additive dans les régions Occitanie-Pyrénées-Méditerranée et Nouvelle-Aquitaine.

Officiellement lancée par Yann BARBAUX, Président d’Aerospace Valley et les représentants des plateformes techniques et centres de recherche concernés, AddimAlliance a pour objectif de fédérer et coordonner les moyens techniques et humains des 6 plateformes présentes sur le territoire d’Aerospace Valley afin de créer un pôle majeur de la recherche, du transfert industriel et de la formation en fabrication additive métallique en France et en Europe.

AddimAlliance permettra ainsi par la création d’une identité forte et unique, de mettre en commun les actions, programmes de recherche et investissements de ces 6 acteurs régionaux dans le domaine de la fabrication additive métallique, afin de valoriser leurs compétences, leurs équipements et leurs effectifs de recherche, et ainsi mieux répondre aux attentes des équipementiers, PME, ETI et bureaux d’études des grands groupes.

« créer le marché qui permettra aux entreprises de nos territoires de se positionner et de se différencier efficacement »

AddimAlliance représente plus de 100 personnes équivalent temps plein, dont 33 thésards et postdoctorants, et permettra notamment de développer les savoir-faire en matière de matériaux (nickel, titane, aluminium, cobalt, aciers inoxydables). Des moyens industriels et expérimentaux permettront de couvrir les trois principales technologies de fabrication additive métal que sont le SLM, l’EBM et le DED.

Les secteurs adressés sont quant à eux très divers : l’aéronautique (aérostructures et moteurs) et spatial (lanceurs et satellites) bien sûr, mais aussi le transport, l’énergie, le médical, la défense, le Nucléaire, le naval, la mode et Luxe.

Selon Yann BARBAUX, Président d’Aerospace Valley : « AddimAlliance a pour ambition d’accélérer la prise en compte de la Fabrication Additive par les bureaux d’étude, de manière à créer le marché qui permettra aux entreprises de nos territoires de se positionner et de se différencier efficacement, avec le niveau de technologie requis sur la chaine complète de conception et de fabrication ».