Add Fab : un nouveau salon de la fabrication additive à Paris

Illustrant le développement grandissant de l’impression 3D et de la professionnalisation de ses usages, un salon de la fabrication additive dénommé Add Fab ouvrira pour la première fois ses portes à Paris du 30 mai au 1er juin prochain portes de Versailles. Organisé par Infopromotion, organisateur de salons professionnels dans les secteurs IT et industrie depuis plus de 30 ans, cet événement B2B vise à approfondir ses connaissances en fabrication additive et rencontrer les professionnels du secteur. Organisé en parallèle du salon Graphitec dédié à la chaîne graphique, Add Fab s’articule autour de conférences, d’ateliers et de tables rondes visant à faire un état des lieux du marché et d’évaluer les perspectives d’avenir de l’impression 3D.

« Cette première édition s’adresse à tout porteur de projet a la recherche de solutions dans le secteur de la fabrication additive »

« Cette première édition s’adresse à tout porteur de projet à la recherche de solutions dans le secteur de la fabrication additive, elle s’adresse également, via le biais des conférences, à un public professionnel souhaitant être tenu, des évolutions, des tenants et aboutissants du monde de la 3D professionnelle. » Explique Pascal Nedjar Commissaire Général d’Infopromotion.

« l’objectif est de recréer un écosystème exhaustif du marché »

Plusieurs thématiques seront abordées lors des conférences, comme l’adoption de la fabrication additive dans l’entreprise, la propriété intellectuelle et la législation, l’impression 3D au service du luxe, les défis de la formation et du recrutement dans l’impression 3D, la construction ou encore l’impact de la fabrication additive sur le design industriel.

Lieu d’échange et de découverte, Add Fab permet également de découvrir les dernières solutions du marché et échanger avec les 70 exposants (fabricants d’imprimantes 3D, distributeurs, prestataires, éditeurs de logiciels…) issus des secteurs de l’industrie, de la maintenance, de la santé, du transport ou encore de la construction.

« Comme tout créateur d’événement, l’objectif est de recréer un écosystème exhaustif du marché afin que les 4 000 visiteurs attendus puissent trouver réponse a leurs demandes et à leurs besoins. » Souligne Pascal Nedjar.