Aeromet s’associe à Renishaw pour son nouvel alliage A20X

poudre a20x fabrication additive

« Nous travaillons en étroite collaboration avec Aeromet pour qualifier ce nouvel alliage »

Groupe britannique d’aéronautique et de défense, Aeromet s’est associé à son compatriote Renishaw, société spécialisée dans les machines de fabrication additive métallique. Ensemble, les deux entreprises vont travailler à définir les paramètres d’impression 3D du nouvel alliage d’aluminium A20X développé par Aeromet sur les systèmes AM de Renishaw. Dévoilé à l’occasion du Salon du Bourget, le matériau pourrait trouver de nombreuses applications dans la production de pièces pour les secteurs de l’aérospatiale, de l’automobile et de l’énergie. La nouvelle gamme A20X d’Aeromet comprend l’alliage de fonderie A205 et la poudre AM205 pour la fabrication d’additive, tous deux approuvés par l’organisation de développement et de normalisation des matériaux métalliques (MMPDS).

« Nous travaillons en étroite collaboration avec Aeromet pour qualifier ce nouvel alliage passionnant sur nos machines« , a déclaré Marc Saunders, directeur des Global Solutions Centers de Renishaw. « Grâce à notre réseau de centres de solutions AM, nous pouvons aider les fabricants à développer des processus industriels AM en utilisant A20X« .

« Sa combinaison unique le rend idéal pour les composants légers et stressés »

Initialement développé pour la fonderie, l’alliage aluminium-cuivre se distingue par une «microstructure hautement raffinée et un mécanisme de solidification unique». Ainsi le matériau bénéficierait d’une meilleure résistance, fatigue et caractéristiques thermiques que les solutions actuelles. Le partenariat entre Aeromet et Renishaw consiste également à explorer différents processus de traitement thermique afin de trouver celui qui offre les propriétés les plus optimales avec les pièces 3D imprimées à partir de l’A20X.

« A20X est rapidement adopté pour la fabrication d’additive de moteurs aéronautiques, de fuselage, d’espace, de défense et de pièces automobiles« , a commenté Mike Bond, directeur d’AMT, une division d’Aeromet. « Sa combinaison unique de haute résistance, haute ductilité et performance à des températures de fonctionnement élevées le rend idéal pour les composants légers et stressés. Nous sommes impatients de faire en sorte que les techniques de traitement de cet alliage innovant soient plus largement disponibles pour accélérer son adoption.  »

L’année dernière Renishaw inaugurait un centre d’impression 3D en Inde, visant notamment à former et aider les entreprises à comprendre les avantages de la fabrication additive et les applications possibles. L’entreprise propose trois machines de fabrication additive métallique de type SLM : la RenAM 500M, l’AM 400 et l’AM250.