4web Medical dépasse les 30 000 implants imprimés en 3D dans le monde

implants imprimés en 3D de 4web Medical

Alors que se tenait il y a quelques jours en Floride la conférence annuelle de la Société Internationale pour la Promotion de la Chirurgie du Rachis (ISASS), le spécialiste américain des dispositifs médicaux imprimés en 3D 4web a annoncé avoir franchi un cap important dans son développement. Celle qui en 2012 fut la première société à avoir obtenu l’agrément de la Food and Drug Administration (FDA) pour des implants imprimés en 3D, est passée de 3 000 dispositifs dans le monde il y a 4 ans, à plus de 30 000 été implantés aujourd’hui sur des patients.

Le succès fulgurant de cette société texane fondée en 2008 par un certain Jessee Hunt, repose sur sa technologie brevetée Truss Implant Technology et sa géométrie unique 4Web en forme de treillis. En combinant impression 3D et optimisation topologique, l’entreprise est parvenue à créer des structures en forme d’échafaudage aussi légères que résistantes. Outre leur faculté de personnalisation et à s’intégrer parfaitement à l’anatomie du patient, l’autre atout de ces implants en titane réside dans leur porosité micro-réticulaire qui favorise l’ostéo-intégration et la vascularisation.

« De nombreuses entreprises ont maintenant lancé des implants imprimés en 3D, mais 4WEB a maintenu sa différenciation sur le marché »

« Nous sommes extrêmement excités d’atteindre le cap des 30 000 implants avec plus de 650 chirurgiens ayant utilisé notre technologie Truss Implant en seulement 5 ans. » a déclaré Jessee Hunt , PDG de 4WEB. « De nombreuses entreprises ont maintenant lancé des implants imprimés en 3D, mais 4WEB a maintenu sa différenciation sur le marché en raison d’un manque d’innovation de conception de ces nouveaux fabricants d’implants. Leur foyer semble être sur les structures micro-poreuses, qui sont fondamentalement un rebrand des conceptions trabecular / porous de métal de la fin des années 90. Ceci est regrettable car le métal microporeux est destiné à la fixation plutôt qu’à la fusion. Nous sommes fiers d’offrir aux chirurgiens un design unique d’architecture ouverte qui améliore les résultats chirurgicaux dans un marché en constante expansion. »

Cet hiver, 4WEB déclarait s’attendre à une croissance soutenue cette année grâce à l’adoption continue de son récent implant vertébral et hyperlordotiques ALIF. Alors que ses implants vertébraux ont enregistré une forte progression de 43 % et 54 % pour les pieds et chevilles sur le premier trimestre 2018, 4web Medical annonce vouloir étendre pour le mois prochain son implant vertébral postérieur à d’autres tailles supplémentaires et des angles lordosés.

Dans le domaine de l’impression 3D biomédical, la France peut s’enorgueillir de compter aussi quelques pépites. On pense notamment à la start-up Lyonnaise Medicrea qui propose aujourd’hui 30 familles de dispositifs implantables homologués par la FDA et utilisés déjà dans plus de 150 000 interventions chirurgicales. A Limoges, grâce à sa technologie d’impression 3D SLA, la société 3DCeram commercialise plusieurs types d’implants céramiques, crâniens, maxillaires, mais aussi des noyaux de cages intervertébrales.