Rencontre avec le 3D PRINT Lyon de retour du 13 au 16 juin 2017 !

salon 3D Print de Lyon

Salon B2B entièrement dédié à la fabrication additive, le 3D PRINT Lyon revient pour sa 4ème édition du 13 au 16 juin prochains à l’Eurexpo. Symbolisant le développement galopant de l’impression 3D et la multiplicité de ses usages, l’événement qui regroupe aujourd’hui le plus grand nombre d’acteurs de la fabrication additive en France a triplé depuis sa première édition en 2014. Partenaire de 3D PRINT, PRIMANTE 3D est allé à la rencontre de Nathalie Grosdidier directrice générale de la société IDICE et responsable de l’organisation de ce salon devenu un incontournable de la scène française.

« 3D PRINT est le seul salon qui regroupe, en France, le plus grand nombre d’acteurs référents de la fabrication additive »

Nathalie Grosdidier

Nathalie bonjour, pourriez-vous vous présenter et définir vos fonctions chez IDICE ?

Je suis directrice générale de la société IDICE, qui fait partie du groupe Infopro Digital. Nous organisons des salons professionnels dans divers domaines de l’industrie du packaging, de la plasturgie et de la fabrication additive.

Le 13 juin prochain se tiendra la 4ème édition du 3D Print Lyon. Présentez-nous ce salon et racontez-nous la genèse de cet événement.

3D PRINT a été créé en 2014, sur un concept inédit en France : un salon strictement professionnel, et exclusivement dédié à la fabrication additive. De nombreux industriels s’interrogeaient alors, et s‘interrogent toujours, sur la meilleure manière d’intégrer la fabrication additive dans leurs process pour en tirer le meilleur parti. 3D PRINT est le seul salon qui regroupe, en France, le plus grand nombre d’acteurs référents de la fabrication additive: des machines aux bureaux d’étude, en passant par les logiciels, matières, équipements et services divers.

Pourquoi Lyon ?

Lyon est un bassin industriel très riche et c’est une région que nous connaissons bien. En outre, Lyon bénéficie de nombreuses liaisons avec Paris et les régions qui rend son accès facile.

« le programme de 3D PRINT 2017 se veut éclectique »

Que pouvez-vous déjà nous dire sur le programme de cette nouvelle édition. Quelles seront les nouveautés ?

Point d’orgue de cet évènement qui fait toujours salle comble, le programme de cette édition est encore plus prometteur que jamais ! Pour répondre aux interrogations des industriels, quels que soient leurs secteurs d’activité, et leurs niveaux d’intégration de la fabrication additive, le programme de 3D PRINT 2017 se veut éclectique. Eclectique par la diversité des thématiques abordées, éclectique également par le niveau de connaissances requis et enfin par les profils des intervenants.

Ainsi des meilleures pratiques pour intégrer la fabrication additive dans les processus industriels, aux ateliers sectoriels très pointus sur le bâtiment, le médical, ou les transports, en passant par les enjeux juridiques, les impacts sur la supply chain, la topologie ou les opérations de post-traitements et finition, chacun pourra trouver le contenu recherché.

« Pas moins de 30 ateliers techniques pour dévoiler leurs innovations et dernières avancées »

Nous sommes fiers de confirmer que toutes ces interventions de haut vol sont en accès libre et gratuit. Au vu du succès l’an dernier, nos exposants proposeront de nouveau des ateliers. Pas moins de 30 ateliers techniques pour dévoiler leurs innovations et dernières avancées !

Sans oublier les démonstrations en direct de machines en fonctionnement, de tests grandeur nature des derniers logiciels et programmes d’optimisation. J’insiste également sur la remise du Trophée 3D PRINT 2017 attribué à la meilleure démarche intégrant la fabrication additive. Cette remise de prix à travers les réalisations présentées illustre parfaitement les bonnes pratiques actuelles sur le marché.

« 3D PRINT a tout simplement triplé de taille en 3 ans ! »

Depuis sa première édition en 2014, comment analysez-vous l’évolution du salon. Jusqu’alors le salon avait lieu en octobre, qu’est ce qui a motivé ce changement ?

3D PRINT a tout simplement triplé de taille en 3 ans ! Cette évolution tient bien entendu, au fort questionnement des industriels sur ce thème, aux progrès technologiques permanents sur ce marché, et à l’intérêt suscité par la fabrication additive en termes de gains de productivité. Elle tient également, au panel représentatif de spécialistes que nous avons su rassembler depuis le début, et qui permet une vision globale de la filière pour nos visiteurs.

Nous profitons cette année, comme nous l’avions fait en 2014, de la tenue du salon triennal, FIP solution plastique pour des raisons évidentes de synergie du visitorat notamment des donneurs d’ordre. D’où le positionnement en juin.

Combien de personnes sont mobilisées pour un tel événement et quelles sont les exigences et les contraintes spécifiques à l’organisation d’un salon sur l’impression 3D ?

Nous sommes une petite équipe de 15 personnes pour réaliser 6 salons sur l’année en France et à l’étranger. Nous avons la chance d’agir en petite structure agile et réactive tout en bénéficiant du soutien de notre maison-mère, le groupe INFOPRO DIGITAL, un groupe leader d’informations professionnelles qui appuie et renforce notre puissance médiatique.

Quant aux exigences liées à ce marché, elles ne sont pas vraiment spécifiques mais on peut dire que la qualité du contenu est clé. Et il faut intégrer aussi le fait que le salon a la chance de jouer sur 2 tableaux très valorisants : le business bien sûr, mais aussi la promotion de toute une filière en cours d’organisation.

Quelles sont vos attentes cette année ?

Compte-tenu du nombre d’exposants réunis sur 3D PRINT cette année, soit 180, et de la concomitance avec le FIP solution plastique, nous devrons accueillir quelques 10 000 visiteurs.

3D Print est un salon gratuit réservé uniquement aux professionnels. Plus d’infos ici.