Ouverture du premier centre de fabrication additive métallique de Singapour

Société singapourienne spécialisée dans la fabrication additive métallique, 3D Metal Forge a ouvert le premier centre d’impression 3D métal de Singapour. Inauguré ce 17 mai en présence du ministre du Commerce et de l’industrie M. S. Iswaran, le site vise à fournir une gamme complète de solution d’impression 3D métal, de conception et de post-traitement. Née d’un partenariat entre le service de conception et d’impression 3D 3D Matters et l’institut de sciences et technologies de Simland « SIMTech » la solution développée par 3D Metal Forge vise principalement les secteurs industriels du pétrole, du gaz, de l’ingénierie et de la marine.

« offrir des solutions d’impression 3D métal complètes à nos clients »

« Le lancement d’aujourd’hui souligne l’engagement de 3D Metalforge en tant que société locale visant à offrir des solutions d’impression 3D métal complètes à nos clients, » a déclaré Matthew Waterhouse, Directeur Général de 3D Metalforge. « L’emplacement stratégique de Singapour, l’environnement professionnel, l’infrastructure et son accent fort sur le secteur de la fabrication additive pour soutenir notre transformation économique de l’Industrie 4.0 en fait un choix logique pour nous mettre en place notre AMC ici. »

En parallèle 3D Metal Forge annonce également une collaboration avec SIMTech visant à développer ce que la société présente comme « la première technologie d’impression 3D métal grand format ». Selon les premières informations, cette technologie baptisée LAAM exploiterait un système similaire à la technologie CLAD qui consiste à fusionner des poudres métalliques transportées dans une buse par un puissant faisceau laser. Ainsi la poudre est fondue et déposée pour créer directement une pièce ou réparer une pièce déjà existante. Selon 3D Metal Forge, LAAM disposerait d’un volume de fabrication 4 fois plus grand que les solutions actuelles, ainsi qu’une vitesse d’impression capable d’atteindre les 1kg de matière par heure soit 10 fois plus vite que l’existant.

« Nous sommes ravis de nous associer à SIMTech pour faire avancer l’impression 3D métal à Singapour »

Technologie LAAM

« Nous sommes ravis de nous associer à SIMTech pour faire avancer l’impression 3D métal à Singapour », a déclaré Matthew Waterhouse. « La technologie LAAM sera un « gamechanger » pour l’industrie. Cela signifie que nous pourrons produire des pièces métalliques de haute qualité, grand format et rentables avec des propriétés mécaniques de première classe qui répond non seulement, mais dépasse les normes de qualité pour les pièces fabriquées traditionnellement dans notre AMC. Cela permettra aux industries clés telles que l’aéronautique, l’ingénierie de précision, le pétrole et le gaz, la marine et l’offshore et l’automobile afin de capitaliser sur les avantages de la fabrication d’additive. »

LAAM ne sera pas la seule technologie développée par la société. 3D Metalforge et NAMIC (National Additive Manufacturing Innovation Cluster), ont récemment signé un autre accord visant à développer et commercialiser une technologie dénommée H-WAAM (Hybrid Wired Arc Aditive Manufacturing). H-WAAM exploiterait un système semblable au procédé rc-fil WAAM (Wire Arc Additive Manufacturing ), consistant à déposer des filaments métalliques soudés à l’aide d’un bras robotique armé d’une torche plasma. 3D Metakforge annonce une technologie 10 fois plus rapide que l’existant capable produire des pièces de plus d’1,5 mètre. Autre atout, une matière première particulièrement économe soit cinq fois moins chère que les poudres métalliques.